POUR EN FINIR AVEC LE CRIME PASSIONNEL ET PARLER DE « CRIMES MACHISTES ».

La violence machiste doit être dénoncée en tant que fléau social dans toute sa dimension politique intégrée aux questions de l’égalité femmes hommes.

CRIME PASSIONNEL OU « FÉMICIDE » ?

Grenoble: une étudiante de 19 ans poignardée à mort, son petit ami suspecté

C'est ici que la jeune fille a été tuée, non loin de chez elle.

C’est ici que la jeune fille a été tuée, non loin de chez elle.

Le suspect âgé de 22 ans a été interpellé mercredi soir. Il aurait reconnu les faits devant les enquêteurs. Sa petite amie, âgée de 19 ans, est décédée de ses blessures, infligées par une arme blanche.

Clément, un jeune homme de 22 ans, est soupçonné d’avoir mortellement poignardé sa petite amie de 19 ans à Grenoble, en pleine rue, mercredi soir. Le jeune suspect, sans antécédents judiciaires et carreleur de métier, va être déféré vendredi dans l’après-midi devant un juge d’instruction, pour une probable mise en examen.

Retour sur les faits. Mercredi, vers 19 heures, des voisins entendent une fille hurler dans la rue. « Elle appelait à l’aide, et criait ‘Arrête, arrête' », confie un témoin qui a immédiatement appelé la police. « On apercevait le jeune homme en train de faire des gestes répétitifs. Clairement, il la poignardait. Il l’a attrapée par les cheveux et a continué ses gestes. Ensuite il est parti en courant. »

Interpellé sur les lieux du crime

Le 23 mars, Clément Gilabert, qui a avoué hier avoir tué Rebecca Rossi, postait sur Facebook cette photo de leur couple, accompagnée du commentaire «Je t’aime !».

Le 23 mars, Clément Gilabert, qui a avoué hier avoir tué Rebecca Rossi, postait sur Facebook cette photo de leur couple, accompagnée du commentaire «Je t’aime !».

La jeune femme blonde abandonnée à terre s’appelle Rebecca. Elle est étudiante en économie, et habite non loin de là, rapporte Le Parisien. Quand les secours arrivent, il est trop tard: Rebecca est morte, victime de plusieurs plaies à l’arme blanche dont une, profonde, à la gorge.

Interrogés par les enquêteurs, des témoins affirment que son agresseur ressemblait fortement à son petit ami. Quelque heures plus tard, ce dernier revient sur les lieux du drame. C’est alors qu’il est interpellé par les policiers encore sur place. En garde à vue, le jeune homme serait alors passé aux aveux, évoquant une histoire de « jalousie » et « d’infidélité » qui l’aurait plongé dans un état incontrôlable de violence. Il reconnaît avoir poignardé son amie, mais « sans réfléchir », dit-il aux enquêteurs, selon Le Parisien.

Sur Facebook, les deux jeunes fiancés ne cachaient pas leur amour. Dimanche dernier, Clément avait posté un dessin humoristique rappelant tous les sacrifices qu’une femme fait pour son compagnon, ajoutant que lui, personnellement, il « respectait » sa petite amie. La phrase résonne aujourd’hui terriblement pour les proches de Rebecca.

Publicités

3 réflexions sur “POUR EN FINIR AVEC LE CRIME PASSIONNEL ET PARLER DE « CRIMES MACHISTES ».

  1. Rouge
    Étendue dans le sang
    Bleue
    Éternellement bleue
    Ce n’est pas juste
    Ce n’est pas possible
    A-t-elle pu disparaitre ?

    Rêve horrible
    Ou réalité ?
    Son sourire toujours
    Saigne mon âme
    Infiniment.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s