Sexisme, homophobie, harcèlement : la bêtise se porte bien sur les forums jeuxvideo.com

On trouve de tout sur les forums du site jeuxvideo.com. De tout, y compris de nombreux propos sexistes, homophobes voire même racistes. Face à ces nombreux débordements, aucune modération rigoureuse et professionnelle n’a été mise en place par les responsables de la plateforme. Etonnant ? Pas vraiment. On manque plutôt d’humour, ou on n’est pas drôles, coincées et on emmerde le monde avec nos remarques « vieux-jeux » !

Capture d'écran du forum jeuxvideo.com réalisée le 11 juillet 2014

Capture d’écran du forum jeuxvideo.com réalisée le 11 juillet 2014

leplus.nouvelobs.com, 13/07/2014

C’est un forum de jeux, comme son nom l’indique, dont les topics vont bien au delà des simples sujets vidéoludiques.

C’est un forum qui sert de défouloir à des adolescents pré-pubères : sexisme, homophobie, racisme, incitation à la haine et à la violence, diffamation, menaces, et insultes en tout genre. Le tout dans un silence coupable du site, et avec l’approbation implicite des « modérateurs » bénévoles qui y sévissent.

Attention, billet à haute teneur en « guillemets » et en crétinerie crasse.

Les abysses de la bêtise humaine

Plonger dans les forums de jeuxvideo.com, c’est plonger dans les abysses de la bêtise humaine, du gros lol qui tache, bien gras, bien lourd, bien sexiste surtout. Tant de « sujets » à s’en donner la nausée.

Sans titre

Deux forums en particulier, un blabla 15/18 et un blabla 18/25, sont des nids à sujets qui fâchent. Exemples :

– « Question non raciste » : les émigrés, pourquoi vous venez en France si c’est pour tout cassé et vous plaindre que la France c’est de la merde pour enfin vous proclamez possesseur de notre pays ? (ps : t’as raison, ce n’est pas raciste, bisou)

– « J’ai humilié une fille (c’est sa faute) » (ps : le viol, c’est rigolo)

– [PHOTOS] Je la baise ou pas ? » (ps : gros mytho, va)

Bon, vous tapez dans la poubelle, vous en aurez des centaines comme cela, et des bien pires.

Tout ça n’est pas nouveau, ce forum a toujours été ainsi. C’est aussi sur ce forum qu’avaient fuité les sujets du baccalauréat S, en 2011, mais aussi en 2012. C’est sur ce forum que l’on peut aussi trouver des topics appelant à annoncer la mort de Antoine Griezmann, pour rire, ou à faire « tomber » la page Facebook des Femen.

Pour rire…

Une avalanche d’insultes sexistes

Ces derniers jours, le forum s’est encore particulièrement « illustré » (enfin, je veux dire encore plus que d’ordinaire, ce qui est déjà un record dans le genre). Un tumblr qui dénonce le harcèlement de rue a été repris par un autre tumblr (fermé depuis), par certains forumeurs de Jeuxvideo.com, qui se sont « amusés » à insulter les femmes qui témoignaient, moquant leur physique, leur surpoids, les injuriant publiquement.

2

Idem pour un autre projet, le « projet crocodile », qui lui aussi a été « parodié » pour mieux insulter les femmes, notamment celles qui témoignaient de la violence du harcèlement sexuel (c’est vrai que, comme le viol, c’est tellement rigolo).

3

Quand certaines femmes ont « osé » protester sur le forum (les folles), s’en est suivi une avalanche de propos sexistes, d’insultes en tout genre, puis carrément de menaces directes, de divulgations de coordonnées personnelles avec menaces de viol à la clef.

4

Sur les topics créés pour l’occasion, mais aussi sur Twitter, où les forumeurs ont rapidement créé des comptes pour mieux insulter (anonymement, quel courage !) ces « femelles » qui avaient eu l’outrecuidance de protester contre leur sexisme et de poser leurs ovaires dans un monde réservé selon eux aux seuls porteurs de couilles.

Leur message était clair : merci de nous laisser entre mâles. Le règlement, c’est eux qui le font, ils sont chez eux, et donc libres d’être aussi sexistes qu’ils l’entendent. Pas content(es), passez votre chemin.

5

 (Capture d'écran du site de l'écrit de la chouette")

(Capture d’écran du site de l’écrit de la chouette »)

Une modération presque inexistante 

Ces jeunes béotiens ne comprenant pas qu’on puisse venir leur faire la leçon, ou même simplement demander à ce que la loi soit respectée (jusqu’à preuve du contraire, l’homophobie, le racisme, l’insulte publique, les menaces de viol ou le sexisme ne sont pas des opinions, mais bel et bien des délits), ils sont donc passés à la vitesse supérieure : la menace directe, allant même jusqu’à créer des bots en mode harcèlement virtuel sur Twitter, ou lancer des « appels aux raids ».

C’est trop rigolo.

7

8

9

Le pire, c’est que ce forum est sensé être « modéré » (je le mets entre parenthèses car la modération sur ce forum est à la modération ce que MacDo est à la gastronomie). Non seulement les « modérateurs » ne jouent pas leur rôle (suppression des topics insultants, rappel de la charte, ban de certains membres, et rappel de la loi), mais, en plus, ils encouragent carrément leurs petits camarades à continuer de plus belle.

– En ne réagissant pas alors que les topics sont clairement hors charte (laissons pourrir le truc, ça va bien finir par passer).

– En réagissant par une simple suppression sans autre commentaire, vue alors comme un encouragement.

10

– En expliquant à leurs gentils membres victimes de l’oppression féministe qu’ils avaient le droit de dire qu’ils détestaient les noirs, les homos, les trans, les femmes, mais qu’il fallait le dire gentiment. TAVU.

11

– En traînant des mains pour supprimer les posts donnant les coordonnées des féministes, histoire de mieux les menacer directement.

12

– En expliquant que ce déferlement de haine contre les femmes, les homosexuels, etc., finalement, c’était de leur faute (bah oui, forcément, qu’on est bêtes).

Résumons :

13 14

Ici, la culture du viol se porte bien

Christophe Henner, directeur marketing de jeuxvideo.com, a répondu à Mamzelle.com qu’ils avaient bien conscience du problème.

Il explique qu’ils ont mis en place une équipe de modérateurs « ouverts à la discussion, qui interagissent avec les membres pour faire de la pédagogie ».

15

Sa réponse ne convaincra donc que lui, puisque non seulement la « pédagogie » de ses modérateurs semble se limiter au silence complice voire carrément à l’approbation franche et nette. Un modérateur explique ainsi, tranquillement, « qu’il faudra plus de quelques tweets assassins pour clôturer les forums » (voir capture ci-dessous).

Certains modérateurs du site, censément responsables, ignorent même la responsabilité légale du site vis-à-vis des topics enfreignant la loi, tout en se prévalant de « baigner dans les milieux juridiques ». De quoi ne pas être vraiment rassuré par le professionnalisme de la modération du site, et la qualité de ses intervenants.

Si certains topics sexistes ont bien été supprimés, ce n’est pas le cas de tous. Et surtout, ces suppressions ont été réalisées avec du retard à l’allumage.

Si ces propos sont le fait d’une minorité hurlante, force est de constater l’incapacité notoire du site à les éradiquer définitivement et à mettre en place une véritable modération professionnelle, connaisseuse de la législation et surtout réactive.

16

C’est d’autant plus inquiétant que la culture du viol ne s’est jamais aussi bien porté et qu’une grande partie des jeunes fréquentant ce site sont des mineurs, donc influençables, et qui sont ainsi « entraînés » au sexisme, à l’insultes, à la violence, au harcèlement. Surtout vu l’impunité dont ils bénéficient.

Le silence assourdissant de Webedia

Le problème, c’est que le sexisme, le racisme, et l’incitation à la haine sur jeuxvideo.com, ce n’est pas nouveau, cela fait plus de dix ans que cela dure. La seule différence, c’est que le site a changé de mains il y a peu de temps et qu’il ne se trouve désormais pas dans n’importe quelles mains.

Pour 90 millions d’euros, la société Webedia l’a racheté en juin dernier. Et Webedia, c’est aussi Terrafemina, le magazine sérieusement féminin, Confidentielles, le joli magazine des coquettes, ou encore 750g, le n°1 de la recette qui fête justement ces derniers jours la sortie de son magazine papier. Et quelques autres sites encore, liés au people, au shopping ou au ciné.

17

Bref, c’est un groupe qui cajole dans le sens du poil ses nombreuses clientes et lectrices. Clientes et lectrices qui seraient sans doute ravies d’apprendre que leur site préféré fait partie d’un groupe qui laisse passer ce genre de propos (harcèlement sexuel, sexisme, menaces de viol, divulgations de coordonnées de féministes pour mieux les menacer).

Car c’est bien de cela dont il s’agit. Malgré les relances sur leur forum, malgré les alertes lancées sur les réseaux sociaux, ni jeuxvideo.com ni Webedia n’ont daigné répondre. Jeuxvideo.com s’est contenté de supprimer les topics sur le site, après quelques heures ou jours pour les plus tardifs, et de parler de la pluie et du beau temps sur Twitter.

18

Silence assourdissant, en revanche, du côté de Webedia. Un silence dangereux tant il pourrait nuire aussi à son image de « géant de l’internet français », qui prétend notamment avoir une « couverture de 40% sur les 12-24 ans grâce à jeuxvideo.com ». Les parents qui lisent leurs autres sites du groupe seraient sans doute ravis de l’apprendre.

À la question de savoir si il y a un vrai modérateur dans la salle de JeuxVideo.com, la réponse est clairement non. À la question de savoir si JeuxVideo.com et Webedia tolèrent le sexisme, le racisme, le harcèlement sexuel ou les menaces directes dans leurs colonnes, y compris chez des mineurs de moins de 15 ans, dans la mesure où qui ne dit mot consent, la réponse est clairement oui.

Publicités

Une réflexion sur “Sexisme, homophobie, harcèlement : la bêtise se porte bien sur les forums jeuxvideo.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s