Pierre Arditi sur DSK : “on va nous expliquer comment il faut qu’on b*se”

Tiens, le bal des phallocrates qui défendent la liberté d’acheter des femmes pour du sexe…  De quelle « liberté » sexuelle parle t-on ? Certainement pas de celle des femmes. Il doit aussi penser comme J.F Kahn, qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat quand il s’agit de « troussage de femme de chambre ». C’est clair que s’il baise comme son ami DSK, oui, il va falloir lui expliquer comment faire ! Lui expliquer que la prostitution est une agression sexuelle, c’est à dire, un viol et pas une partie de jambes en l’air. Qu’une femme soit une bonne, une prostituée ou une bourgeoise, le respect doit être le même. Que l’argent n’achète pas tout. Donc toujours cette même complaisance sexiste et machiste liée à la domination du genre et des classes sociales. Cette fois, ça se passe dans le milieu culturel (et non cultivé). Parce qu’entre salopards, bien évidemment, on se serre les couilles.

pierre_arditi_reference-20150226-163204-267

Gala.fr, 26/02/2015

Ami de longue date de Dominique Strauss Khan, Pierre Arditi a été interrogé sur le procès du Carlton de Lille. L’acteur n’a pas mâché ses mots pour voler au secours de l’ancien patron du FMI dont on rappelle que le procureur a requis la relaxe pure et simple : 

«C’est mon ami et je suis désespéré de voir toute la tournure que prend tout ça…  Ce que l’on a vu pendant ce procès, ce que j’ai pu en voir moi, ça a tourné tout simplement à l’étalage de ses pratiques sexuelles mais dans quel pays on vit? Ça le regarde c’est du domaine privé. On le jugeait pour savoir s’il était proxénète ou pas. Visiblement il ne l’est pas! Ce que je pouvais savoir moi aussi. Pour le reste ça le regarde qu’est ce que ça veut dire ça! Alors maintenant on va nous expliquer comme il faut qu’on baise».

C’est un Pierre Arditi remonté qui était ce matin l’invité des Grandes Gueules de RMC. Quand nos confrères relancent le comédien en lui demandant si «DSK a déconné?», il répond sans langue de bois.  «Oui il a déconné mais pas comme ça, a-t-il commencé. D’abord c’est très compliqué cette histoire là. Je regrette qu’un destin qui aurait du être si brillant se dégrade de cette manière là mais comme tous les actes manqués c’est un acte réussi peut-être. Peut-être qu’il n’avait pas envie d’y être.» 

En 2011, Pierre Arditi avait parlé de son ami DSK en ses mots dans l’Express. «C’est un ami. Nous avons fait connaissance il y a longtemps, expliquait-il à l’hebdomadaire.  Notre rencontre a été évidente (…) Même si on dit que je soutiens un libéral faussement socialiste comme moi, ce que je ne crois pas qu’il soit». Une interview accordée quelques jours avant la fameuse histoire du Sofitel

Le Plus, histoire d’avoir comme ils disent…, « bien les boules » :

À l’affiche de la pièce L’Être ou pas, qui écorne les préjugés sur l’identité juive, Pierre Arditi s’exprime sur l’antisémitisme en France. Pour ce qui nous intéresse dans ce sujet, il revient aussi sur le procès de Dominique Strauss-Kahn et le rôle « étrange » de la justice.

Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo.

Pierre Arditi : «Je suis en accord absolu avec Finkielkraut» Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo.

Publicités

2 réflexions sur “Pierre Arditi sur DSK : “on va nous expliquer comment il faut qu’on b*se”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s