Le Puy du fou finance une association anti-IVG

Le parc vendéen du Puy du Fou a fait un don de 50 000 € à la Fondation Jérôme Lejeune qui ne soutient pas seulement la recherche sur la trisomie 21. Elle est aussi particulièrement connue pour ses positions « pro-vie » très actives, luttant farouchement contre le droit à l’avortement et contre l’euthanasie.

Voilà donc une « entreprise familiale » prospère tendance libérale chrétienne de dégénérés, qui n’hésite pas à partager ses énormes bénéfices avec une association réactionnaire catho intégriste ! 

Que ce ne soit jamais grâce à nous qu’ils accumulent des profits !

60000 femmes meurent chaque année faute d’avortement médicalisé.

le-puy-du-fou-aide-la-fondation-lejeune

Vendredi 3 juillet, le parc du Puy du Fou a offert 50 000 euros à la Fondation Jérôme Lejeune. Celle-ci « cherche, soigne, et défend ». Elle revendique des positions anti-IVG.

La fondation Jérôme Lejeune travaille dans la recherche médicale sur les maladies génétiques de l’intelligence et l’aide aux familles. Reconnue d’utilité publique en 1996, cette association porte le nom du professeur de médecine à qui l’on attribue la découverte de l’anomalie chromosomique responsable de la trisomie 21, (1959).
Le fondateur du Puy du Fou, Philippe de Villiers a souligné les liens entre le Puy du Fou et la Fondation Lejeune, dont celui 

« du mystère de la civilisation : le refus commun de l’innommable, la destruction de la vie, du beau : la laideur ».

Philippe de Villiers a toujours affiché son opposition à l’avortement. Il a créé en 1996 la maison d’Ariane, pour accueillir de jeunes femmes enceintes et chaque fois qu’il en a l’occasion il monte au créneau.

« La somme versée par le Puy du Fou doit permettre de financer l’agrandissement un bâtiment de consultation de la fondation, mais également de poursuivre la recherche » a remercié l’assocaition.

Mais celle-ci ne se préoccupe pas seulement de recherche et de soins. Proche des catholiques ultra, elle oeuvre aussi contre l’avortement : Fondation Lejeune. Une charité mal ordonnée reconnue d’utilité publique.

Un don « régional » ?

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous est aussi la directrice de communication de La fondation Lejeune.
Alors que l’UMP a nommé Anne Lorne (Sens Commun (dont le président Sébastien Pilard est un ex responsable de la Manif pour tous et candidat aux régionales) et responsable de la Manif pour tous en Rhône Alpes) secrétaire à la petite enfance et Madeleine Bazin de Jessey (fondatrice et porte-parole de Sens commun, et militante de la Manif pour tous) secrétaire en charge des programmes de formation, on peut se demander si ce don dédié à la recherche n’est pas aussi, une opération de communication à quelques mois des régionales.

Au début de l’année Philippe de Villiers criait à la trahison contre son ex second Bruno Retailleau, mais en l’occurrence ce dernier, candidat au régionales est bien dans la ligne « de la famille » … voir : Retailleau : « Je suis favorable à l’abrogation de la loi sur le mariage pour tous ».

Voir aussi : Manif pour tous, la vraie photo de famille

media-web.fr, 11/07/2015

Advertisements

11 réflexions sur “Le Puy du fou finance une association anti-IVG

  1. Dessuite…ça colle plus avec le thème du parc.
    Moi je reste pour l’euthanasie et l’avortement. Mais je comprend aussi ceux qui ne veulent pas.

    J'aime

  2. cheres amies ! j’ai suivi de près en 2005 un centre ouvert par De Villiers de « protection » de jeunes filles à qui l’on offrait une alternative à l’avortement ! la maison d’Ariane ! Or le directeur choisi par De Villiers était un harceleur sexuel, violeur au moins de jeunes mamans et peut être plus ! le foyer a été fermé en urgence ! les fachos ont la mémoire courte

    J'aime

  3. Pourquoi être anti-IVG et contre l’euthanasie est forcément intégriste ? On peut aussi avoir un opinion différent. Je trouve assez fou cette dictature du plus grand nombre, qui ne tolère finalement pas qu’on sorte du rang et ce sans même chercher à comprendre le point de vue de l’autre.

    Allez, je vous en raconte une pour vous faire mariner un peu : on peut être contre l’avortement, mais ne pas être contre le droit à avorter. En effet, on empêchera pas d’avorter celles qui le souhaitent, alors autant que ce soit fait médicalement. A défaut de sauver deux vies, on en sauve au moins une… En revanche, on peut souhaiter sensibiliser. Et c’est là que le bas blesse : même le fait de sensibiliser contre l’avortement est mal vu et l’État ne facilite pas la vie des assos qui tente de sensibiliser en se sens. De quel côté de situe l’intégrisme ?

    Et puis Le Puy du Fou est une entité privée, il font bien ce qu’ils veulent de toutes façons 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s