Tunisie – l’égalité des femmes reste à conquérir

A l’occasion de la célébration de la journée des femmes tunisiennes (renvoyant au Code du Statut Personnel (CSP)promulgué le 13 août 1956, quelques mois après l’indépendance de la Tunisie), le Chef d’Etat Béji Caïd Essebsi, a annoncé aujourd’hui, quelques mesures pour tendre à l’égalité des femmes :

  • L’égalité des salaires des hommes et des femmes dans les secteurs agricoles et industriels (prévue par la loi mais non appliquée).
  • Accorder aux femmes la tutelle de leurs enfants mineurs.
  • Proscrire le port du voile.
  • Concernant l’héritage, les femmes devront attendre encore un peu.. 

Tout un programme, mais nombreuses sont encore les inégalités entre hommes et femmes. La Tunisie n’accorde toujours pas de parité dans les secteurs économiques, dans l’accès à l’éducation ou encore dans l’accès aux soins. Les femmes travaillant dans des secteurs précaires, sont toujours privées de leur droit à une couverture sociale, à la santé, aux médicaments, au logement et même à l’eau potable. Quant au projet de loi visant à lutter contre les violences faites aux femmes, il n’a toujours pas été adopté. La société et les mentalités sont toujours un frein à la réalisation de l’égalité effective entre les femmes et les hommes.

femme-tunisienne-drapeau-société

 

businessnews.com, 13/08/2015

A l’occasion de la fête de la femme, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a annoncé, le 13 août 2015, une série de mesures visant à améliorer la situation de la femme tunisienne.

Ainsi, la femme ne sera plus obligée d’avoir une autorisation du père pour renouveler et obtenir des passeports pour leurs enfants. Par ailleurs, le président de la République a demandé à ce que les procédures soient rectifiées de façon à ce qu’il y ait une égalité parfaite entre l’homme et la femme concernant la tutelle sur leur progéniture.

Concernant l’égalité de l’héritage, le président de la République a estimé que ce serait prématuré et que ce n’est pas d’actualité pour l’instant. Par ailleurs, Béji Caïd Essebsi s’est indigné du fait que des fillettes soient obligées de porter le voile alors que la Tunisie est l’un des pays avant-gardistes dans l’éducation. Il a ainsi invité les responsables à combattre ce phénomène en appliquant la loi. D’autre part, le président a évoqué l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes dans les secteurs industriel et agricole en signalant qu’elle est prévue par la loi mais non appliquée. Par conséquent, tout sera fait pour que la loi concernant cette égalité soit appliquée et respectée.

*Ce texte, considéré comme pionnier dans le monde arabe, avait accordé aux femmes plusieurs droits et aboli notamment la polygamie et la répudiation. La nouvelle Constitution tunisienne, adoptée en janvier 2014, stipule que « les citoyens et les citoyennes sont égaux en droits et en devoirs » et que l’Etat s’engage à protéger et améliorer les droits de la femme ainsi qu’à garantir l’égalité des chances entre hommes et femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s