Moins faire le ménage fait grossir les femmes, selon une étude

Dès qu’il s’agit des travaux domestiques, l’égalité des sexes est souvent balayée. Jusqu’à son tour de taille. C’est ce que nous expliquent des chercheurs dont on ignore tout. 

Pourtant, le constat est toujours le même. Dans tous les pays, les femmes en font largement plus que leurs conjoints. Travailler à l’extérieur, multiplier les contrats et accomplir toujours sans relâche une majorité de tâches domestiques (et je ne parle pas des femmes célibataires avec enfant-s), impliquerait quand même qu’elles grossissent ces bonnes à rien. Pire, elles participent à « l’augmentation du taux d’obésité » du pays.

L’objectif de l’étude ? Renvoyer les femmes à la maison.

Sinon, on attend toujours une étude sur les hommes (nombreux) qui laissent pendre leur bedaine (pourtant pas plus attrayante que la nôtre). 

Vous recherchez une aide à domicile sexy ? Domptez-là.

© Thinkstock

© Thinkstock

topsante.com, 29 août 2015

Selon des chercheurs britanniques, si les femmes ont pris du poids, c’est avant tout parce qu’elles passent moins de temps à faire le ménage. Une étude à prendre avec des pincettes.

Vous avez bien lu : d’après une équipe de chercheurs britanniques, si les femmes prennent du poids, c’est avant tout parce qu’elles font moins le ménage par rapport à leurs grands-mères et arrières-grand-mères. Les fast-food, la pollution, les maladies ? Ils n’y seraient pour rien. Choquant, vous avez dit choquant ?

« Par rapport aux années 1980, les femmes consacrent 20 % de temps en moins aux tâches ménagères, expliquent les scientifiques de la Manchester University et de la London University. Nous pensons que cette perte d’activité physique a contribué à l’augmentation du taux d’obésité dans notre pays. »

Autrement dit, mesdames, si vous voulez maigrir, il suffit de remonter le temps : à vous les balais, les serpillères et l’huile de coude… La femme au foyer, nouvelle idole minceur ?

« Le problème, ce n’est pas que les femmes travaillent, ajoutent-ils (ouf, on a eu peur !). Le problème, c’est que les jobs « modernes » sont trop sédentaires : en restant assises à leur bureau, les femmes ne font plus suffisamment d’activité physique dans la journée. Et les tâches ménagères font partie de ces activités physiques. »

Tout comme le running, le fitness ou même le rugby… Et n’est-ce pas un problème de santé publique qui touche aussi les hommes, grands oubliés de cette étude ?

Il faut dire que le ménage fait (quand même) brûler des calories. Faire les vitres nous permet de dépenser 300 Kcal en une heure : l’équivalent d’un croissant au beurre. Faire la vaisselle ? 150 Kcal par jour, à raison de 30 min de vaisselle pour chaque repas (il faut donc avoir une grande famille…). Passer l’aspirateur ? 240 Kcal par heure, soit une barre chocolatée.

Quoi qu’il en soit, cette étude britannique (relayée par le Daily Mail) a fait le buzz parmi les internautes :

« Excellente idée, toutes les femmes devraient cesser de travailler pour faire le ménage et s’occuper des enfants. Les droits des femmes ? Une blague ! » peut-on notamment lire dans les commentaires.

Publicités

Une réflexion sur “Moins faire le ménage fait grossir les femmes, selon une étude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s