Une jeune britannique de 12 ans bat Einstein à un test de QI

Clin d’oeil à ces enfants à « haut potentiel » plus communément appelés, enfants « précoces » (surdoués) et plus spécialement, aux filles à « haut potentiel ».

Il y a quelques dizaines d’années seulement, il y avait beaucoup moins de filles en consultations neuro-psychologiques que de garçons et on peut facilement comprendre pourquoi. Une fille ne devait pas être trop instruite et ne pouvait pas être plus « douée » qu’un garçon. Elle ne devait pas pour autant être trop idiote avec le risque de dire des énormités, pour la plus grande honte de son mari. On assurait aux filles juste ce qu’il fallait d’instruction pour qu’elles restent à leur place, puissent aider leurs enfants durant les premières années d’école et se débrouiller avec le budget de la maison. Sans développer plus en détail sur leurs capacités intellectuelles forcément limitées à cause de leurs hormones..

Aujourd’hui, tout n’est pas réglé. On s’occupera toujours de développer davantage l’intellect des garçons et du coup, les réactions des petites filles seront tellement intériorisées qu’il faudra du temps aux parents pour s’apercevoir de leur éventuel « haut potentiel ». Donc surprise, « notre fille est plus intelligente que la moyenne ! »

On s’en étonnera toujours moins pour un garçon, en y voyant grâce aux résultats des tests, la clef de ses difficultés en classe, de son souci de perfection, de son hypersensibilité, de ses relations avec les autres et de ses interrogations dérangeantes  (j’ai ce type de spécimen à la maison).

Donc dans l’exemple de cet article davantage amusant que sérieux, une fillette est dotée d’un QI de 162, dépassant visiblement ceux de Einstein et Hawking de 160 (on parle de « haut potentiel » à partir de 130). Mis à part le caractère comparatif plus ou moins valable, puisque rien ne prouve que les deux savants aient également passé ce même type de tests à leur époque, cet exemple viendra tout de même étayer une fois encore, que les filles ont bien des neurones et pas seulement des ovaires pour réfléchir. 

PHO4b1d1e86-52f0-11e5-b533-c83a72472a8b-805x453

etudiant.lefigaro.fr, 04/09/2015

Lydia a suscité la surprise en obtenant le résultat maximal à un test de QI – battant au passage les scores des deux génies Albert Einstein et Stephen Hawking.

Tremblez, génies de tous pays : une jeune Britannique âgée de 12 ans, Lydia Sebastian, vient de recevoir les résultats du test de QI qu’elle a passé durant les vacances d’été. Et, selon la Colchester Gazette, ses résultats sont impressionnants : la jeune fille a obtenu un score de 162, soit le meilleur score possible.

La collégienne – elle vient d’entrer dans la classe équivalente à notre cinquième – s’est au passage offert le luxe de battre deux des plus grands génies de ces derniers siècles, Albert Einstein et Stephen Hawking, qui avaient tous deux obtenu 160.

Rappelons qu’on considère en général qu’un score de 100 révèle une intelligence moyenne, le seuil de «surdoué» commençant à 130…

Sans titre

Un test jugé «simple» par Lydia

Lydia a déclaré à la Colchester Gazette : «au début, j’étais vraiment nerveuse, mais quand j’ai commencé, le test s’est révélé beaucoup plus simple que ce à quoi je m’attendais et je me suis relaxée. (…) J’ai vraiment tout donné». Testée sur ses compétences en langue et son sens de la logique, la jeune fille a passé son examen au milieu de personnes beaucoup plus âgées qu’elle.

Les parents de Lydia, auprès desquels la jeune fille a insisté pendant un an avant de passer le test, sont naturellement extrêmement fiers de leur fille unique, qu’ils jugent très douée depuis sa naissance. «Elle a commencé à parler alors qu’elle était vraiment jeune, six mois environ», a ainsi déclaré son père. De toute évidence, on entendra encore parler de Lydia Sebastian…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s