Crise des migrants : les femmes, premières victimes

Un entretien intéressant sur un aspect généralement ignoré: les problèmes et risques spécifiques des femmes migrantes, avec Jane Freedman qui travaille depuis plusieurs années sur cette thématique et qui a enquêté auprès des femmes se trouvant dans l’ile de Kos.

Sans titre

La situation que vivent des milliers de réfugiés concerne-t-elle au premier chef les femmes ? Face à la détresse de ceux et celles qui tentent de rejoindre l’Europe chaque jour, on a tendance à ne plus distinguer les différents types de violences qui s’exercent sur les migrants. Pourtant, une violence spécifique s’exerce sur les femmes, de plus en plus nombreuses à tenter de rejoindre l’Europe.

Jane Freedman, sociologue et professeure à La Sorbonne-Paris VIII, explique en vidéo de quels types de violences les femmes sont victimes et comment nous pourrions y remédier.

Le Monde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s