Camaret-sur-Aigues, ville FN : « La belle saison » ne s’affiche plus en mairie

Le maire FN de Camaret-sur-Aigues, dans le Vaucluse, a retiré l’affiche du film La Belle Saison, de Catherine Corsini, du site de la mairie car on y voit deux jeunes femmes tendrement enlacées. Le film raconte la liaison entre une lesbienne agricultrice et une hétéro prof d’espagnol. Un film tout public, sans mention particulière, sauf pour le maire FN de la ville, Philippe de Beauregard, visiblement choqué au point de refuser d’en faire la promotion à la mairie. 

«le film comprend de nombreuses scènes de nature à perturber un jeune public et il n’y a aucun avertissement et aucune restriction d’âge indiqués. S’il s’agissait d’une relation hétérosexuelle, j’aurais eu la même réaction».

On le croit sur parole.

Les affiches dans le village sont maintenues. En mairie, elle a disparu : pour le maire, certaines scènes peuvent « perturber le jeune public. »

Les affiches dans le village sont maintenues. En mairie, elle a disparu : pour le maire, certaines scènes peuvent « perturber le jeune public. »

ledauphine.com, 17/09/2015

Où est passée l’affiche du film “La belle saison” programmé au cinéma ce jeudi ? Sur le site internet de la commune, seule la première partie de la soirée cinéma du 17 septembre est annoncée, et, dans la mairie, la programmation a disparu. Pourtant, ce jeudi deux films sont bien proposés, salle René-Roussière : à 18 h 30, “Famille à louer” puis, à 21 heures, “La belle saison”.

Le maire met en garde les parents

Dans les autres endroits du village, tout est annoncé normalement. C’est uniquement au sein de la mairie et sur son site que l’affiche de “La belle saison“, qui représente Cécile de France et Izïa Higelin enlacées, a été enlevée. Le film est tout public et la commission de classification des œuvres cinématographiques n’a émis aucune limite d’âge. Les membres de Ciné Ravelin qui animent le cinéma rural n’ont pas souhaité s’exprimer. Le directeur de l’association départementale Cinéval Christophe Ricard a assuré que « le choix de la programmation des films se fera à Camaret comme dans l’ensemble des autres communes du réseau. Il se trouvait que nous avions rendez-vous avec le maire ce lundi, nous avons évoqué le sujet, expliqué notre position. Il n’a pas demandé à s’immiscer dans le choix des films. Il a juste expliqué ne pas vouloir afficher ce film sur les moyens de communication qui sont les siens. »

Le maire Philippe de Beauregard fait valoir « sa liberté d’expression et son droit à la critique » pour ne pas promouvoir ce film entre les murs de la mairie. « J’ai vu ce film et il comprend de nombreuses scènes de nature à perturber un jeune public et il n’y a aucun avertissement et aucune restriction d’âge indiqués. En tant que citoyen, je mets en garde les parents. » Concernant la question de la relation entre les deux femmes, il assure : « S’il s’agissait d’une relation hétérosexuelle, j’aurais eu la même réaction. Ce sont les scènes érotiques en gros plans qui ne sont pas destinées à tous les publics. Le partenariat avec l’association est maintenu. Je pense qu’ils auraient pu choisir un autre film. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s