Les femmes qui ont confiance en elles sont jugées moins compétentes

Une femme qui aurait confiance en elle et qui le montrerait un peu trop, serait jugée moins compétente. C’est d’après des chercheurs, la raison pour laquelle les femmes accèdent plus rarement aux postes de dirigeant.

S’exprimer de façon affirmée, assurée, est particulièrement risqué pour les femmes nous dit-on. Mais fermer sa gueule, c’est consentir, voilà, il est là le dilemme…! 

Ou quand les femmes sûres d’elles et en position de pouvoir sont mal vues.

Les femmes avec un caractère affirmé sont mal considérées au travail

anna_wintour

Lu sur qapa.fr

Le magazine Forbes reprend une étude réalisée pour le New-York Times par les consultants en management et sciences sociales Joseph Grenny et David Maxfield. Malgré tout ce que l’on peut penser et espérer, il semblerait que le sexisme soit toujours très présent dans les entreprises, et encore plus dans les postes à responsabilités.

L’EXPÉRIENCE

Les chercheurs ont montré à un public composé d’hommes et de femmes une vidéo pédagogique d’une femme « patron » qui parle avec un ton assuré lors d’une réunion. Selon l’étude, la perception des compétences de l’intéressée serait dévaluée à hauteur de 35% par l’auditoire et son salaire serait évalué inférieur à 15 088 dollars, comparé à une personne qui serait moins sûre d’elle. A l’inverse, si le même ton et le même discours était tenus par un homme, la perception serait toute autre : ses compétences ne baisseraient que de 22% et sa rémunération ne serait dépréciée que de 6 547 dollars.

EXPLICATIONS

Explications de David Maxfield : « Les études précédentes l’ont montré : la société juge les femmes plus sévéremment que les hommes. L’autorité n’est pas perçue comme naturelle quand elle vient d’une femme. Celle qui fait preuve de fermeté devient rapidement l’objet de fantasmes et stéréotypes qui lui attireront bien moins de sympathie de la part d’autrui que si elle était un homme. L’homme affirmé, lui, sera perçu comme un chef de bord rassurant, qui sait prendre des décisions. Les chercheurs expliquent que nous faisons tous, plus ou moins, ces associations genrées stéréotypées, sans nous en rendre compte, tant notre cerveau a été nourri par une éducation et un environnement culturel sexiste. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s