Quitte à choisir une femme, le Dalaï-lama souhaite une successeuse séduisante, sinon c’est intile

Le Dalaï lama a beau se revendiquer « féministe » et affirmer qu’il « se bat pour les droits des femmes », il adopte la Zen attitude de la Non violence sexiste composée des stéréotypes de genres classiques.

Et oui, revenons sur terre. Le Dalaï lama est un homme tout à fait ordinaire :

« Une femme a biologiquement plus de potentiel pour montrer de l’amour et de la compassion (…) si c’est une femme, elle doit avoir un joli visage, sinon, ça ne servirait pas à grand chose. »

Déjà en 2009, alors qu’il recevait le « Prix international de la liberté », il avait affirmé que, « les femmes sont par nature plus compassionnelles à cause de leur biologie et de leur capacité à nourrir les enfants à la naissance » en appelant toutes les femmes du monde à prendre exemple sur « les infirmières et les mères » pour « créer et diriger un monde plus compatissant ».

Un fantasme ?

Tout au moins, la réincarnation de clichés patriarcaux bien encrés et persistants. La vérité est ailleurs.

Dans la vidéo ci-dessous à partir de la cinquième minute:

huffingtonpost.fr, 24/09/2015

Ce n’est plus qu’une question de réincarnation. Le dalaï-lama a abordé dans une interview donnée à la BBC la question de sa succession. Il a estimé que si une femme était choisie, elle devait être « très séduisante ».

À 80 ans, le leader spirituel tibétain répondait au journaliste Clive Myrie à propos du sort des réfugiés dans les pays européens. Le dalaï-lama a ensuite répété son intérêt à l’idée de voir une femme lui succéder :

« Une femme a biologiquement plus de potentiel pour montrer de l’amour et de la compassion. Dans un monde comme le nôtre avec énormément de tensions, il faudrait que les femmes aient plus d’importance »,

avant d’ajouter :

« si c’est une femme, elle doit avoir un joli visage, sinon, ce serait inutile »

à la grande surprise de son interlocuteur.

En 2013, Cathy Newman, présentatrice sur Channel 4 News avait demandé au chef bouddhiste s’il serait heureux d’avoir une femme pour successeur. Ce dernier avait répondu par l’affirmative.

Publicités

Une réflexion sur “Quitte à choisir une femme, le Dalaï-lama souhaite une successeuse séduisante, sinon c’est intile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s