Attaques à l’acide, la vie d’après

Un reportage marquant sur la vie des femmes vitriolées parce qu’elles ont osé dire Non à un homme.

Le sexisme est une arme bien plus redoutable qu’on ne le pense finalement. Au delà des mots blessants dans les rues ou les comportements machistes, certains préfèrent détruire le visage, voire le corps d’une ex-compagne parce qu’elle leur échappe. 

Faire disparaître toute trace de féminité avec cette arme redoutable, le vitriol.

Screen-Shot-2015-10-07-at-12.25.15-600x335

geopolis.francetvinfo.fr, 7 octobre 2015

Ce jeudi Envoyé Spécial est parti à la rencontre de jeunes femmes indiennes victimes d’attaques à l’acide. Elles ont décidé de se battre pour continuer à vivre, malgré les cicatrices et la douleur, aussi bien physique que mentale.

Nous les rencontrons le jour d’après. Quand la douleur physique disparaît peu à peu et laisse place à un immense vide. L’acide n’a pas seulement effacé leurs visages, il a aussi emporté leurs vies… Et c’est probablement ce que voulaient leurs agresseurs.

Aujourd’hui, quatre à cinq femmes sont attaquées de la sorte chaque semaine en Inde. Parce qu’elles ont dit non à un homme, refusé une demande en mariage.

Combattantes plutôt que victimes

Mais les femmes que nous suivons ont décidé qu’elles ne seraient pas des victimes. Ce mot elles ne veulent d’ailleurs pas l’entendre. Elles, elles se disent combattantes.  Laxmi, Rupa, Ritu et les autres vont reprendre leurs vies en main. Elles le font pour elles, pour celles qui traversent la même épreuve… elles le font aussi pour prendre une revanche sur la haine.

Ne vous étonnez pas de les voir rire ou danser, aujourd’hui, ensemble, elles réapprennent à s’aimer. Et sans même s’en rendre compte envoient à tous ceux qui les croisent un message d’une force inouïe.

Elles ont créé leur mouvement : Stop Acid Attacks. Avec l’aide d’une partie de la jeunesse, sur les réseaux sociaux — Facebook ou Twitter — dans la rue — avec des manifestations ou des pièces de théâtre — elles veulent changer les regards, bouleverser l’Inde.

Attaques à l’acide, la vie d’après, ce jeudi 8 octobre dans Envoyé Spécial à 21 heures sur France 2. Extrait, en attendant un Replay.

Reportage de Nicolas Bertrand, Antoine Husser, Navodita Kumari, Thomas Donzel et Marion Cantor.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s