Le double attentat meurtrier d’Ankara ne fera pas taire ceux qui luttent pour la paix

‪#‎Ankara Environ 97 personnes ont été tuées dans un double-attentat lors d’une manifestation pour la paix à Ankara, en Turquie. 

A 10h04 locales, deux fortes explosions ont secoué les alentours de la gare centrale d’Ankara, où des milliers de militants venus de toute la Turquie à l’appel de plusieurs syndicats, d’ONG et partis de gauche, étaient rassemblés pour dénoncer la reprise du conflit entre Ankara et les rebelles kurdes. 

Cette double déflagration a transformé l’esplanade en scène de guerre, avec de nombreux corps sans vie jonchant le sol sous les banderoles « Travail, paix et démocratie » qui les recouvraient. Il s’agit du plus grave attentat jamais commis dans la capitale turque Ankara, avec des secours dépassés par le nombre de victimes. Les manifestants se sont donc improvisés secouristes pour évacuer le plus rapidement possible les 200 blessés.

Wounded people wait for help at the site of an explosion in Ankara, Turkey, Saturday, Oct. 10, 2015. Two bomb explosions apparently targeting a peace rally in Turkey's capital Ankara on Saturday has killed over a dozen people, a news agency and witnesses said. The explosions occurred minutes apart near Ankara's train station as people gathered for the rally organized by the country's public sector workers' trade union. (AP Photo/Depo Photos) TURKEY OUT/XLP113/297376948273/TURKEY OUT/1510101237

C’est donc une attaque barbare qui a été commise précisément contre les forces progressistes, contre la paix, contre les kurdes et autres minorités opprimées :

«J’ai entendu deux fortes explosions. C’était comme un tremblement de terre. Et puis partout il y avait du brouillard. A 30-40 mètres de moi j’ai vu des gens sans jambes, sans bras. Partout il y avait du sang. J’ai vu un enfant mort.»

Le chef de fil du Parti démocratique des peuples (principal parti pro-kurde, HDP), Selahattin Demirtas, a mis en cause la responsabilité du gouvernement : « Nous sommes confrontés à un Etat meurtrier qui s’est transformé en mafia. »

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), principal opposant aux forces de sécurité turques, a déclaré une période d’inactivité pour ses forces de guérilla jusqu’aux élections, sauf si elles venaient à être attaquées.

A man holds the hand of a victim at the site of an explosion in Ankara, Turkey, Saturday, Oct. 10, 2015. The two bomb explosions targeting a peace rally in the capital Ankara has killed dozens of people and injured scores of others. The explosions occurred minutes apart near Ankara's main train station as people were gathering for the rally, organized by the country's public sector workers' trade union and other civic society groups. The rally aimed to call for an end to the renewed violence between Kurdish rebels and Turkish security forces. (AP Photo)/XLP119/577590116972/1510101331

Condoléances aux familles, aux proches et aux camarades de celles et ceux qui sont tombés ce 10 octobre à Ankara. En tant que militantes-s féministes et des droits humains, exprimons notre solidarité avec les forces progressistes de Turquie, en participant aux manifestations pour dénoncer cet attentat odieux ainsi que le régime criminel et meurtrier de l’AKP d’Erdogan.

Les kurdes et autre minorités discriminées de Turquie ne se laisseront pas intimider par ces agressions contre ceux qui luttent pour la paix ! Soyons nombreux dimanche 11 octobre, 14h, sur la Place de la République, pour dire :

Halte à la guerre sale et la terreur d’Etat en Turquie et au Kurdistan !

12140644_626567704149541_6291914718813384655_n

Des milliers de personnes dans les rues samedi, en réaction au double attentat d’Ankara :

D’Istanbul à Zurich en passant par Paris ou Bordeaux, des manifestations, parfois spontanées, se sont tenues samedi 10 octobre pour rendre hommage aux victimes de l’attentat qui a frappé la capitale turque d’Ankara. Le gouvernement islamo-conservateur a souvent été la cible de la colère des manifestants, en grande partie, kurdes.

Environ un millier de personnes, en très large majorité kurdes, ont manifesté samedi à Paris. Crédits : Jacques Brinon / AP

Crédits : Jacques Brinon / AP

Les participants se sont rassemblés de manière spontanée dans le calme en début d'après-midi sur la place de la République, certains brandissant des drapeaux du parti prokurde turc pour la démocratie des peuples (HDP). Crédits : Jacques Brinon / AP

Les participants se sont rassemblés de manière spontanée dans le calme en début d’après-midi sur la place de la République, certains brandissant des drapeaux du parti prokurde turc pour la démocratie des peuples. (HDP). Crédits : Jacques Brinon / AP

Une manifestation a également eu lieu à Bordeaux. Des défilés ont également parcouru les rues de Marseille et de Strasbourg. Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP

Une manifestation a également eu lieu à Bordeaux. Des défilés ont également parcouru les rues de Marseille et de Strasbourg. Crédits : MEHDI FEDOUACH / AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé ce samedi soir encore, dans les rues d’Ankara, aux cris de « Etat assassin », pour condamner l’odieux attentat contre la paix. 

ankara

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s