Quand “Le Figaro” fait dans la brève sexiste

Alors là, la rédaction du Figaro a fait très, très mais alors, très fort dans la misogynie en rédigeant une brève bien sexiste qui parle du physique de la garde du corps et la traite comme une femme-objet :

“Pour sa visite officielle de trente heures à Athènes, le 23 octobre prochain, François Hollande sera suivi de près par Evridiki Soulioti. Plutôt très jolie, grande, blonde, et parlant français, cette policière de formation est spécialisée dans la protection des personnalités en Grèce. Le gouvernement grec l’a donc sélectionnée pour « protéger » le président français pendant son déplacement. La presse locale considère qu’il s’agit d’un petit geste d’Alexis Tsipras pour remercier François Hollande de son amitié envers la Grèce.”

Une femme garde du corps « plutôt jolie », elle ne protège pas. Elle « protège ». De l’usage sexiste des guillemets par Le Figaro qui offre une très jolie femme à Hollande en cadeau.

Evridiki Soulioti, la policière grecque qui sera en charge dela protection rapprochée de François Hollande lors de son prochain séjour en Grèce. Facebook Evridiki Soulioti

Evridiki Soulioti, la policière grecque qui sera en charge de la protection rapprochée de François Hollande lors de son prochain séjour en Grèce. Facebook Evridiki Soulioti

lexpress.fr, 18/10/2015

Le quotidien a publié une brève entachée d’éléments sexistes pour évoquer une agente de police sélectionnée pour la protection de François Hollande, à l’occasion de sa prochaine visite en Grèce.

Le Figaro a présenté des excuses dans un tweet ce lundi après-midi, pour une brève « maladroite et inopportune, à Mme Evridiki Soulioti et à ses lecteurs ». Qu’a donc fait le quotidien pour un tel rétropédalage à propos de cette dame ? 

Dans son édition papier de ce lundi, Le Figaro évoque dans un courte article la prochaine visite officielle en Grèce, vendredi, de François Hollande. L’article dévoile étonnamment le nom de la garde du corps choisie par le gouvernement grec pour accompagner le président de la République, Evridiki Soulioti. Il ajoute qu’elle est « plutôt très jolie, grande, blonde, et parlant français ».

LeFigaro-610x501

« Sexisme crapoteux »

L’article sous-entend par des guillemets autour du terme « protéger » que sa plastique serait la première raison de son affectation. Sans éviter les clichés sexistes, Le Figaro ajoute que, selon « la presse locale », « il s’agit d’un petit geste d’Alexis Tsipras pour remercier François Hollande de son amitié envers la Grèce ».  

La brève a fait rapidement réagir sur Twitter. « L’article bien sexiste du Figaro qui parle du physique de la garde du corps et la traite comme une femme-objet », s’est insurgé « Prenons la Une », un collectif de femmes journalistes. La coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, Cécile Duflot, a elle estimé les « bornes du sexisme crapoteux franchie ». 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s