Une Américaine publie les messages de harcèlement sexuel qu’elle reçoit sur les réseaux sociaux

Montrer aux gens à quoi nous sommes confrontées, chaque jour, sur les réseaux sociaux, voilà une bonne idée. 

Car parfois nos « amis » se montrent en réalité de véritables ennemis derrière le vernis qu’ils laissent paraître.

Donc je vous encourage comme elle, à faire des captures d’écran de vos messages privés et on se fera un plaisir de participer à la notoriété de leurs auteurs.

La honte doit changer de camp !!

mia-matsumiya

Lire le complément utile de Slate.fr : Une Américaine d’origine asiatique publie tous ses e-mails de pervers reçus en dix ans où elle dénonce les clichés persistants des hommes pris de «fièvre jaune», les fantasmes de viol et le stéréotype de la femme docile.

leparisien.fr, 21 Oct. 2015

Mia Matsumiya, violoniste basée à Los Angeles, compile sur un compte Instagram tous les messages déplacés et inappropriés que lui envoient, depuis des années, de sombres inconnus sur internet. Objectif ?Montrer au grand public à quoi sont confrontées les femmes, chaque jour, sur la toile. 

«Tu m’as l’air bien appétissante, je te mangerais». Voici l’un des nombreux messages, et sans doute l’un des plus sobres, qu’a reçu l’artiste Mia Matsumiya, sur internet. Cette violoniste basée à Los Angeles a ouvert, il y a un mois, le compte Instagram «Perv Magnet», soit « aimant à pervers » en français.

Elle y poste quotidiennement des captures d’écrans des messages que lui envoient des hommes, sur différentes plateformes en ligne. Les mots sont, souvent, très crus, voire grossiers, violents et racistes.

Capture d'écran du compte Instagram @perv_magnet.

Capture d’écran du compte Instagram @perv_magnet.

L’objectif de ce compte ? Montrer au monde entier à quoi sont confrontées les femmes, quotidiennement, sur internet. «J’aimerais alerter sur le fait que des gens agissent de cette manière derrière leur écran, a expliqué Mia Matsumiya au site Dazed. J’aimerais que mon compte soit un endroit où les femmes peuvent compatir et les hommes se rendre compte de ce que vivent les femmes en ligne». «Ce n’est pas tant une vendetta envers les pervers qu’une démonstration des horribles choses qui sont dites aux femmes sur internet», a-t-elle ajouté.

Bientôt un livre sur le sujet

La violoniste compile ces messages depuis des années. Le premier remonte à 2001 ou 2002, se souvient-elle. «Ça venait d’un mec qui avait pour fantasme d’être brûlé vif et mangé par des femmes sur une île déserte. Je l’ai sauvegardé parce que j’ai trouvé ça complètement fou (…) et parce que je voulais étudier ça. Je suis une personne extrêmement curieuse, surtout quand il s’agit du comportement humain.»

Elle a aussi reçu de nombreuses menaces de mort, qui l’ont obligée à se cacher au Japon pendant six mois, le temps que l’affaire se tasse, et malgré l’intervention, visiblement peu utile, de la police.

Le pire message qu’elle a reçu ? «Probablement ce mec qui écrivait des pages et des pages sur son fantasme de venir à mes concerts et d’ensuite me violer dans la salle de bain. Il a finalement été arrêté pour avoir traqué une autre femme asiatique», a-t-elle indiqué à Dazed.

Mia Matsumiya compte, à terme, écrire un livre sur le sujet. Le compte Instagram «Perv Magnet» est un premier pas vers la réalisation de cet ouvrage. Un profil qui reçoit, visiblement, un bon accueil, même du côté des hommes, qui se disent pour beaucoup horrifiés par ce qu’ils lisent. Certains au contraire voient, dans ce profil Instagram, une manière de se vanter pour l’artiste des «compliments» qu’elle reçoit. «Mais ont-ils vraiment lu les messages ?» s’offusque la violoniste.

Petite victoire : Mia Matsumiya a reçu des excuses de certains hommes, qui affirment lui avoir écrit des messages déplacés il y a plusieurs années, pour leur comportement inapproprié. «Ils sont terrifiés à l’idée que je poste ce qu’ils m’ont écrit. Et comme ils s’excusent de façon anonyme, je ne peux pas savoir de quels messages il s’agit. Donc ils pourraient très bien se retrouver sur le compte».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s