Des milliers de manifestants à Madrid contre les violences conjugales

A Madrid, une marée humaine contre les violences machistes.

41 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon en 2015, c’est 41 de trop !

Une manifestation utile en cette période pré-électorale pour les politiques qui en ont profité pour faire de la figuration, alors que dans l’ordinaire, ils se moquent royalement du droit des femmes par la non-application réelle des lois. L’Espagne a été le premier pays à adopter une loi contre les violences faites aux femmes en 2004, c’est bien, sauf que d’un autre côté, changement de cap réactionnaire dans le projet de loi pour l’accès à l’IVG : le 11 septembre 2015, le PP a définitivement limité le droit à l’avortement en approuvant l’interdiction aux mineures d’avorter sans le consentement de leurs parents et d’éliminer le point 2 de l’article 3 de la loi qui stipulait “le droit à la maternité librement choisie”.

A croire qu’il n’y a que ça à faire de plus urgent : revenir sans cesse sur le droit des femmes et se joindre ensuite sans aucune honte aux manifestations féministes pour récolter des voix.

6885585-10525263

D’après l’express.fr, 7/11/2015

Madrid – Des dizaines de milliers de personnes venues de toute l’Espagne ont marché samedi à Madrid contre les violences faites aux femmes, qui ont encore fait 41 victimes en 2015, a constaté l’AFP.

Au cri de « nous ne sommes pas toutes là, il manque les mortes!«  ou encore « la lutte sera féministe ou ne sera pas« , les manifestants –hommes et femmes– ont manifesté dans le centre de la capitale à l’appel de plus de 400 associations féministes. 

Près de 300 autobus transportant des manifestants de toutes les régions du pays ont convergé dans la matinée à Madrid, ont précisé les organisateurs. 

12191695_1058007900885374_8919843832162720636_n

En cette période de pré-campagne électorale avant les législatives du 20 décembre, étaient également présents des représentants des principaux syndicats et de tous les partis politiques, dont le chef de l’opposition socialiste Pedro Sanchez ou celui de Podemos, Pablo Iglesias. 

« La crise économique fait que beaucoup de femmes ne quittent pas leur bourreau parce qu’elles n’en ont pas les moyens« , estimait une manifestante, Marisa Teijero, 61 ans, jugeant alors « plus que jamais nécessaire de débloquer des ressources publiques« . 

Par ailleurs, pour Nacho Molina, informaticien de 49 ans, la présence d’hommes à cette manifestation est « fondamentale« . « En Espagne, il faut encore un peu éduquer les hommes pour qu’ils en finissent avec le machisme« . 

Selon les données du gouvernement espagnol, en 2015, 41 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. Seules sept des victimes avaient porté plainte précédemment.  

Poignardées, frappées ou même brûlées, le cas de chacune d’elle a été relaté dans les médias dans un pays très sensibilisé à la question. 

des-manifestants-defilent-contre-les-violences-conjugales-a-madrid-le-7-novembre-2015_5459856

L’Espagne a pourtant été citée en exemple par le Conseil de l’Europe, le pays faisant figure de pionnier avec l’adoption en 2004 d’une loi contre les violences faites aux femmes, entrée en vigueur l’année d’après. 

Elle a permis notamment la mise en place d’un numéro de téléphone d’urgence qui n’apparaît pas dans la facture de téléphone, d’une assistance juridique gratuite, de mesures d’éloignement ou encore de résidences d’accueil pour les femmes maltraitées. 

Entre janvier 2003 et mai 2015, 779 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en Espagne. Le nombre annuel de victimes a tendance à baisser depuis 2008. De 71 en 2003, le nombre de victimes était passé à 54 en 2014.

Les organisations féministes demandent également à ce que la lutte s’organise contre les agressions sexuelles, le harcèlement au travail ou encore la traite des femmes. 

 Photos de Coordinadora Feminista 

12226960_516239418537245_2773458210173269950_n 2 11900098_516239575203896_5456139677101181659_o 12184251_516239495203904_5120318100212967796_o 12185210_516239455203908_6803391367996402107_o

C’est quand même autre chose en Espagne..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s