Bataclan : la terrifiante tribune d’un prêtre lyonnais

Un prêtre lyonnais place les victimes du Bataclan, les terroristes Daesh et l’avortement sur le même plan.

Hervé Benoît (c’est son nom) a publié une tribune le 20 novembre qui informe dès le titre, à quel extrême on a affaire. 

Pour les courageuxSes, son édito : « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable »

Cette tribune explique que les victimes du Bataclan l’avaient bien cherché puisqu’elles étaient venues applaudir un concert de « Eagles of Death Metal ».

« Violence, sexe, défonce, vacarme, codes partagés de la culture de masse. Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prendra au sérieux »

Non satisfait de comparer les victimes à des « morts-vivants », il pousse sa démonstration sans aucune empathie jusqu’à un point grotesque :

Moins de morts au Bataclan que d’avortements

« 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour. Où est l’horreur, la vraie ? »  En toi. 

Ce prêtre lyonnais débite le même discours que les terroristes de Daesh qui se voient comme les bras armés d’une prétendue exigence divine. Pour lui, c’est bel et bien la punition divine qui s’est abattue sur une jeunesse a minima perdue, au pire dépravée : 

«  le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt ! » 

De tels propos ont de quoi choquer en premier lieu, les proches des victimes et les blessés. Nous toucher, toucher les amoureux des salles des concerts, les femmes qui avortent comparées à des terroristes et toucher nos libertés. Quant à ceux qui ont écouté ce prêche violent sans rien oser dire, sans s’y opposer, ou sans que cela n’interpelle leur matière grisée par trop de prières, ça pose franchement question. On a le droit d’être croyants, admettons, mais on a aussi le droit d’ouvrir sa gueule.

Une pétition réclamant la destitution du chapelain circule également sur internet.

(Je doute qu’une pétition suffise à supprimer les obscurantistes, réactionnaires, curés et religions.. Mais bon, pour ceux et celles qui croient aux pétitions..)

Le concert des Eagles of Death Metal au Bataclan le 13 novembre 2015 Manuwino

Le concert des Eagles of Death Metal au Bataclan le 13 novembre 2015 Manuwino

lexpress.fr, 23/11/2015

Le père Hervé Benoît relativise aussi le nombre de morts en rappelant le chiffre des avortements en France. L’archevêque de Lyon, le cardinal Barbarin se dit « consterné ».

Terroristes de Daech et victimes du Bataclan seraient-ils finalement des « frères siamois »? Ces propos, choquants, sont ceux d’un prêtre lyonnais. Hervé Benoît a en effet essayé d’expliquer vendredi sur le site Riposte catholique, en quoi les victimes et leurs bourreaux étaient comparables.  

Visiblement dégoûté par le spectacle de « 1500 personnes en transe, serrées et échauffées comme dans une matrice », l’homme d’Eglise décrit les spectateurs d’Eagles of Death Metal (un groupe de « métal », assure-t-il, ce qui est faux) comme de « pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique ». « Jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites », les décrit Libération ? Lui y voit plutôt des « morts-vivants » dont les assassins sont donc les « frères siamois », affirme-t-il dans sa tribune repérée par Rue89 Lyon

« Où est l’horreur, la vraie? »

« Comment ne pas le voir?, interpelle le prêtre. C’est tellement évident! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… Les uns se gavaient de valeurs chrétiennes devenues folles: tolérance, relativisme, universalisme, hédonisme… Les autres, de valeurs musulmanes devenues encore plus folles au contact de la modernité: intolérance, dogmatisme, cosmopolitisme de la haine… » Alors que « les uns portent le maillot du PSG – ‘Fly Emirates‘ en effaçant le berceau de Louis XIV », les autres « profitent du même argent pour se faire offrir un costume en bombes ». 

« Ce n’est pas le retour du Moyen Âge, contrairement à ce que disent les crétins, c’est la postmodernité dans toute son absurdité. Le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt! (…) 130 morts, c’est affreux! Et 600 morts, c’est quoi? C’est le chiffre des avortements en France le même jour (…) Où est l’horreur, la vraie? », s’interroge-t-il. 

Un cardinal « consterné »

Le cardinal Barbarin s’est dit « consterné », jugeant ce texte « très blessant et inattendu sous la plume d’un prêtre », a rapporté l’entourage de l’archevêque de Lyon. Mgr Barbarin, qui a célébré ce lundi les obsèques d’une victime lyonnaise des attentats, a demandé à rencontrer cet homme. Originaire du diocèse de Bourges, le Père Benoît officie à Lyon depuis plusieurs années, mais, en lien avec l’évêque de Bourges, le cardinal compte étudier d’éventuelles suites à donner à ces propos. 

Dans son communiqué pour revendiquer les attentats de Paris, l’Etat islamique fustigeait lui aussi les « centaines d’idolâtres dans une fête de perversité ». Des termes proches de celui du père Benoît.

M6info/Manuwino - Au Bataclan le 13/11/15, juste avant la tuerie

M6info/Manuwino – Au Bataclan le 13/11/15, juste avant la tuerie

Publicités

Une réflexion sur “Bataclan : la terrifiante tribune d’un prêtre lyonnais

  1. Tout religieux sectaire promeut ses propres délires en manipulant les idées du texte religieux fondateur. Il échappe à sa hiérarchie de contrôle (qui peut elle aussi délirer ; et d’etats qui peuvent aussi délirer avec leurs forces sectaires). LA tolérance envers les sentiments religieux et leurs pratiques rituelles (messes, prières) ne peut aller jusque laisser prêcher de tels délires. LA tolérance doit enseigner le relativisme des religions et combattre les sectarismes meurtriers. Aucune guerre, aucun nationalisme n’y répond. Nous luttons contre des minorités appliquant le terrorrisme massif.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s