Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refusait de céder sa place dans un bus

Il y a 60 ans, Rosa Parks refusait de laisser sa place dans un bus de l’État de l’Alabama, aux États-Unis.

Elle incarnait la lutte des Noirs américains pour le respect de leur dignité et de leurs droits depuis 50 ans…

Très exactement depuis l’après-midi du 1er décembre 1955, quand elle avait refusé de céder sa place à un Blanc dans un bus de Montgomery, dans l’Alabama, comme la loi ségrégationniste du sud l’obligeait à le faire. Le chauffeur, James Blake, avait porté plainte, et, le 5 décembre, elle avait été condamnée à une amende de 15 $. Elle avait fait appel, et, en attendant, galvanisés par la tranquille assurance de cette petite couturière et par les discours d’un jeune pasteur, Martin Luther King, les Noirs avaient décidé de boycotter les transports publics de Montgomery. Le mouvement formule trois ­revendications immédiates :

  • la liberté pour les Noirs comme pour les Blancs de s’asseoir où ils veulent dans les autobus.
  • la courtoisie des chauffeurs à l’égard de tout le monde.
  • l’embauche de chauffeurs noirs.

Le boycott dura 381 jours, et, finalement, la ségrégation fut déclarée inconstitutionnelle par la Cour suprême le 13 novembre 1956.

Rosa Parks meurt à Detroit le 24 octobre 2005 à l’âge de 92 ans.

À sa mort, c’est le pays entier qui rend hommage à celle dont Jesse Jackson dit : « Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever. »

(extrait Nicolas Huguenin)

940967-cdd6ad8e-78f7-11e4-af6e-cd6ad31dcd05

Il y a 60 ans jour pour jour, les premières rangées de bus étaient réservées aux Blancs dans certains États américains. Rosa Park, malgré sa condition de femme, de noire et d’ouvrière, osera malgré tout tenir tête au pouvoir blanc et aux lois ségrégationnistes de l’époque.

Aucun homme Blanc ne lui avait demandé sa place, mais la loi ségrégationniste lui imposait de le faire : il lui était formellement interdit de s’asseoir dans une rangée de sièges réservés aux Blancs. En refusant de se lever, l’homme sur cette photo fut contraint de s’asseoir juste derrière elle, la jetant ainsi dans l’illégalité absurde d’une loi ségrégationniste.

Elle a expliqué : « D’abord, j’avais travaillé dur toute la journée. J’étais vraiment fatiguée après cette journée de travail. Mon travail, c’est de fabriquer les vêtements que portent les Blancs. Ça ne m’est pas venu comme ça à l’esprit, mais je me demandais comment revendiquer nos droits en tant qu’êtres humains. Ce qui s’est passé, c’est que le chauffeur m’a demandé quelque chose et que je ne lui ai pas obéi. Il a appelé un policier et j’ai été arrêtée et emprisonnée. »

merci

A son enterrement, les premières places des bus de ­Montgomery sont restées vacantes. On y trouva une photo 
de Rosa Park entourée d’un ruban portant cette ­inscription :

« La société de bus RTA rend hommage à la femme qui s’est tenue debout en restant assise. »

Publicités

2 réflexions sur “Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refusait de céder sa place dans un bus

  1. Une fois de plus, un bel et nécessaire article

    en complément possible, un petit : Eugène Ebodé : La Rose dans le bus jaune https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2014/05/11/il-faut-encore-avoir-du-chaos-en-soi-pour-enfanter-une-etoile-qui-danse/
    et une autre femme : Tania de Montaigne : Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2015/04/03/pas-de-legalite-sans-egalite-pas-degalite-sans-legalite/

    cordialement
    didier
    animateur du blog : entre les lignes entre les mots
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s