La femme agressée à coups de tournevis à Paris est morte

Il aura fallu attendre le 38ème acte de violence pour que cet homme soit immobilisé pour un temps probablement court… puisque évidemment, on nous précise qu’il avait beaucoup bu. Comme si l’alcool était responsable des violences machistes. Qu’un homme avec un tel palmarès soit laissé en liberté montre bien l’état de déliquescence de la société patriarcale en général et de la justice en particulier.

Au mois d’avril, le collectif «Stop au harcèlement de rue» avait mené une opération intitulée «Zone sans relou» pour dénoncer le harcèlement de rue précisément dans ce quartier.

La rue de Lappe à Paris, où a eu lieu l'aggression. Capture d'écran Google Street view.

La rue de Lappe à Paris, où a eu lieu l’aggression. Capture d’écran Google Street view.

La jeune femme de 22 ans grièvement blessée au tournevis lors d’une bagarre en début de semaine rue de Lappe à Paris (XIe) est décédée. Son agresseur présumé a été mis en examen.

Shéhérazade avait été admise dans un «état sérieux» aux urgences parisiennes. La jeune femme agressée au tournevis rue de Lappe (Paris XIe) dans la nuit de lundi à mardi est décédée ce vendredi. Elle avait été déclarée en mort cérébrale mercredi. Son meurtrier présumé a été mis en examen. Trois autres hommes sont toujours recherchés.

Le 23 décembre, il était près de 4 heures du matin lorsqu’une bagarre a dégénéré dans cette rue connue pour ses soirées arrosées. La victime, une Val-de-Marnaise de 22 ans, a été frappée d’un coup de tournevis en pleine tête, au niveau du front. La scène, notamment décrite par l’amie de la jeune femme, a été particulièrement violente et traumatisante pour les témoins massés entre les bars de cette étroite ruelle.

Il prend le bus après l’agression

L’agresseur présumé, ivre et connu des services de police pour un nombre important d’affaires, a été interpellé environ une heure après dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Des vidéos de surveillance ont permis de constater qu’il s’était enfui par un bus de nuit. Agé de 25 ans, il a été déferré et mis en examen jeudi pour tentative de vol en réunion et tentative de meurtre. Mais cette dernière qualification est amenée à s’aggraver après la mort de la victime. Il pourrait devoir répondre d’homicide volontaire. Trois complices présumés sont toujours recherchés.

Les motifs de l’agression, lors de cette virée entre amies qui tourne mal, sont encore à préciser. Il pourrait s’agir d’une drague un peu agressive, d’un refus mal accepté, voire d’une simple cigarette refusée… Au mois d’avril, un collectif avait mené une opération intitulée «Zone sans relou» pour dénoncer le harcèlement de rue dans ce quartier Bastille.

4396065_IDE_Paris-rue-de-Lappe

leparisien.fr

Publicités

Une réflexion sur “La femme agressée à coups de tournevis à Paris est morte

  1. « Il pourrait s’agir d’une drague un peu agressive, d’un refus mal accepté », cette formulation implique un très grand nombre de sous-entendus sexistes. Le plus grave à mon sens, c’est de faire passer des intentions violentes pour des intentions de séduction. Cela implique une érotisation de la violence. La vraie distinction doit être entre comportement violent et comportement non violent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s