Attentats à Paris : 2015, l’attaque de l’intime

Le jour de l’attentat contre « Charlie Hebdo », le 7 janvier 2015, Camille Emmanuelle s’était rendue devant les locaux du journal. Elle rejoignait son mari, Luz, qui venait d’échapper de justesse à la fusillade. Le 13 novembre a ravivé ses questionnements « adressés aux terroristes ». Pour elle, c’est du côté de l’intime qu’ils ont attaqué.

Camille Emmanuelle © Guillaume Landry

Camille Emmanuelle © Guillaume Landry

“Le discours de l’islam radical est extrêmement emprunt de sexualité. La politique d’esclavagisme et de viol massif des femmes, au sein de l’État islamique, leur peur panique du corps féminin qu’ils recouvrent entièrement, la frustration que l’on entend dans leur revendication (Paris ville de la ‘perversion’), leur obsession pour la virginité, qu’ils trouveraient après la mort (quel homme à l’aise avec sa sexualité et sa virilité préférerait faire l’amour avec des vierges plutôt qu’avec des femmes connaissant leur plaisir et leur désir?) […]

Ne voudraient-ils pas vivre, pleinement, et jouir, tout le temps, de cette liberté des corps et des esprits? Ne voudraient-ils pas lire du Anaïs Nin plutôt que des textes religieux? Regarder des bons films pornos plutôt que des vidéos d’imams fanatiques? Mater, lécher, caresser, embrasser chaque partie dénudée du corps féminin (ou masculin) plutôt que de voiler les femmes et de persécuter les gays? Retrouver en partie cette ivresse et ce “lâcher prise”, en se saoulant sur les terrasses et en dégustant des bons plats le vendredi soir? Retrouver, enfin dans le rythme et la sueur d’une salle de concert de rock la même énergie qui se dégage du sexe libre? […]

Comment baise-t-on quand on a échappé de peu à la mort et/ou que l’on est toujours menacé ? On demande aux survivants : est-ce que vous dormez comme il faut, est-ce que vous mangez correctement ? On leur demande rarement comment ils font l’amour, comment ils jouissent. Pourtant c’est, je le crois, au cœur de la sexualité que se niche la pulsion de vie, et la lutte contre la folie ou la dépression.”

Quel rapport entre la sexualité et les attentats de Paris ?

Camille Emmanuelle, analyse comment les terroristes ont fragilisé notre relation à l’intime à travers leurs attaques. Un point de vue inédit sur les événements terroristes de l’année écoulée.

Ce sera ma seule contribution-souvenir du 7 janvier 2015, lire :

Attentats à Paris : 2015, l’attaque de l’intime

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s