Pour cet archevêque, les violences conjugales sont provoquées par les femmes

Encore un qui aurait mieux fait de se taire ! Mépris des femmes battues.

Au cours d’un sermon, Braulio Rodriguez l’archevêque de Tolède (centre de l’Espagne), a affirmé que la majorité des violences conjugales étaient imputables aux comportements d’épouses « désobéissantes » et qui refusent d’accéder aux « demandes » des maris.

En grand expert de la vie en couple, l’homme d’église ne s’est pas arrêté là et a précisé que le machisme était aussi souvent provoqué par les demandes de séparation faites par les femmes.

Femmes, heureuses ou malheureuses en mariage, restez-chez vous !

L'archevêque Braulio Rodriguez Plaza - © DR - Flickr

L’archevêque Braulio Rodriguez Plaza – © DR – Flickr

Les récentes déclarations d’un archevêque espagnol ont déclenché une vague de protestation bien au-delà des frontières de son pays. Braulio Rodriguez Plaza a en effet tenu des propos pour le moins controversés devant sa congrégation le 27 décembre dernier.

Ceux-ci n’ont pas immédiatement fait réagir mais ont pris une saveur encore plus amère après l’annonce en Espagne de la première victime de violence machiste, une femme de 43 ans étranglée par son compagnon.

Selon l’archevêque, « souvent, la réaction machiste est provoquée parce que la femme demande la séparation« . La « réaction machiste«  qu’il évoque fait écho à la phrase précédente de son discours dans laquelle il fait référence à ces « femmes qui meurent« . Non seulement, ces violences conjugales qui tuent des femmes seraient le plus souvent provoquées par des demandes de séparation de femmes, estime l’homme d’Eglise, mais en plus, le « vrai problème«  dans tout ça, « réside dans le fait que ces couples n’ont pas eu un vrai mariage« , selon lui.

Dans un pays où plus d’une femme par semaine meurt des suites de violences conjugales, cette prise de position a suscité des réactions outrées. Ce journaliste les a résumées en qualifiant ce discours de tentative de « justifier l’injustifiable ».

Sans titre

Le Vatican, sollicité par le Huffington Post, n’a pas souhaité réagir. Le bureau de l’archevêque a également été joint mais le « Huf » ne mentionne là non plus pas aucune réaction jusqu’ici.

rtbf.be

 

Publicités

Une réflexion sur “Pour cet archevêque, les violences conjugales sont provoquées par les femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s