Un djihadiste tue sa mère qui le suppliait de quitter Daesh

Nouvelle horreur à Raqqa, fief de Daesh, quelques jours après l’annonce de l’assassinat de la journaliste syrienne Ruqia Hassan, fervente  partisane de la révolution syrienne contre Assad prenant part  à toutes les protestations contre l’EI. Un djihadiste syrien a tué sa mère venue le dissuader de rester dans les rangs de l’Etat islamique.

Les sanguinaires Daesh (Etat islamique, EI) ne connaissent pas de limites. Les femmes sont persécutées. Elles subissent tortures et viols. Elles sont aussi des centaines, voire des milliers à être mariées de force, offertes ou vendues dans des marchés à esclaves. D’autres sont assassinées lorsqu’elles manifestent leur opposition à la dictature barbare de l’Etat islamique et refusent de se convertir. Qu’elles soient Yazidies ou leur propre mère, une femme n’a pas d’existence et doit se plier à la loi de Daesh.

La Quiliam Foundation, un think tank britannique de « contre-extrémisme », a publié en février 2015 la traduction, en anglais, d’un manifeste consacré au « rôle des femmes dans l’Etat islamique ». L’horreur islamo-patriarcale dans un volume :

Manuel de soumission pour les femmes de Daesh

Sans titre

Nouvelle horreur à Raqqa, le fief de Daesh. Un djihadiste syrien de 20 ans a exécuté en public sa mère qui avait tenté de le convaincre d’abandonner le groupe Etat islamique (EI), affirme l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Le mère, une postière de 40 ans, a effectué les 50 km reliant Tabaqa, où elle habite, à Raqqa, capitale de facto de l’EI, pour implorer son fils de la suivre en lui exprimant ses craintes qu’il trouve la mort dans des bombardements de la ville par la coalition conduite par les Etats-Unis.

Le jeune homme, qui a appartenu successivement aux modérés de l’Armée syrienne libre (ASL) et au Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, avant l’EI, a aussitôt informé ses supérieurs qui ont arrêté cette femme.

Il a ensuite abattu mercredi sa mère d’une balle dans la tête devant une centaine de personnes rassemblées sur une place de Raqqa face à la Poste.

L’EI s’est fait connaître pour ses atrocités, notamment les exécutions par décapitation, la mise à mort par le feu ou la destruction de monuments appartenant au patrimoine mondial de l’humanité.

tempsreel.nouvelobs.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s