Trois syriennes appellent les femmes britanniques à ne pas rejoindre Daesh

847131_w1020h450c1cx397cy301

Trois syriennes réfugiées en Angleterre lancent un appel pour ne pas rejoindre l’État Islamique.

Une campagne vidéo les mettant en scène a été réalisée par la police britannique (National Police Chiefs Council) et l’association Prevent Tragedies pour lutter contre les dérives djihadistes et décourager les femmes britanniques à rejoindre les rangs de Daesh en Syrie.

trois-syriennes-implorent-les-britanniques-de-ne-pas-rejoindre-daech

Tout d’abord, la séquence s’ouvre sur Hellen Ball, commissaire adjointe britannique, qui explique le but de cette vidéo

« vidéo pour les femmes faites par des femmes »

Puis, Fatten, Isaaf et Zakaa s’expriment tour à tour. Elles sont mères de famille. Elles vivent en Angleterre où elles se sont réfugiées pour échapper à l’enfer du groupe État Islamique. Avec les mots simples de maman, elles implorent les femmes britanniques à ne pas se laisser embrigader par les islamistes. Dans cette vidéo réalisée par la police britannique avec l’association Prevent Tragedies, elles rappellent aux jeunes femmes leur chance de voir leurs enfants grandir dans un pays libre. Selon les derniers chiffres diffusés par les services britanniques, 56 femmes et jeunes filles sont soupçonnées d’avoir rejoint Daesh en 2015.

Extraits traduits des témoignages de Fatten, Zakaa et Isaaf :

« Vos enfants vivent en sécurité  dans un pays où ils peuvent aller à l’école. Pourquoi voulez-vous les emmener dans un pays en guerre ? » 
« Nous avons vécu en Syrie dans des conditions difficiles qui empiraient chaque jour. Mon fils ne pouvait pas recevoir le traitement médical dont il avait vraiment besoin. »
« Certains enfants ont perdu leurs mères, leurs pères, les personnes qui les nourrissaient et les soignaient. »
« Je voudrais dire aux femmes qui veulent se rendre dans notre pays que ça n’est pas un endroit pour élever des enfants. »
« En tant que mère et personne qui a vécu la guerre en Syrie, je pense que l’avenir de vos enfants est meilleur ici. La vie y est bien meilleure qu’en Syrie. »

Sans titre

 

Des lettres ouvertes

En plus de cette vidéo, chacune de ces mères syriennes a écrit une lettre ouverte pour étayer son propos :

« J’aimerais dire aux mères du Royaume-Uni de ne pas prendre le risque de se réveiller un jour et de voir que leur fille s’est enfuie en Syrie. Cela pourrait être la dernière fois que vous la voyez, lui parlez. Parlez-lui de la réalité de la vie dans un pays déchiré par la guerre, à quel point cela sera différent de l’image qu’elle se faisait », a expliqué Fatten.

Ces lettres ouvertes sont aussi un moyen de mettre en relief les conséquences de la montée de Daesh dans leur pays :

« Quand j’entends que des jeunes filles vont en Syrie pour rejoindre Daesh je suis triste, car je sais que cela n’apportera aucun bénéfice à mon peuple, seulement du malheur à ces filles qui croyaient qu’elles avaient un futur dans mon pays », écrit Esaaf avant de poursuivre : « Si je pouvais me mettre dans la peau d’une jeune musulmane je me dirais à moi-même que je vis dans un pays développé et en paix. Pourquoi voudrais-je aller en Syrie où Daesh ramène les gens des centaines d’années en arrière. Ils privent les gens d’éducation, les rendant analphabètes. Ma sœur m’a même parlé d’une famille où toutes les femmes, même une fillette de 4 ans, étaient forcées de se couvrir entièrement. Elles n’avaient pas le droit de marcher seules ou de faire quoi que ce soit par elles-mêmes. Ce n’est pas la Syrieque je connais ».

Des mots qui ont rejoint ceux de Zakaa :

« Demander à votre fille de penser à ce qu’elle a ici au Royaume-Uni, un pays où elle est en sécurité et libre de ses choix en comparaison à la Syrie où, sous le contrôle de Daesh, elle n’aurait rien […] Votre fille devrait se demander, Daesh sort de nulle part. Comment cette organisation est apparue tout d’un coup avec tellement de soutien ? Daesh n’est pas là pour aider les Syriens, leurs seules réussites, c’est tuer et déplacer les populations. Ils n’ont fait qu’endommager notre pays et ont causé plus de mal aux Syriens innocents ».

Sources : d’après madame.lefigaro.fr  aufeminin.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s