Le Canada envisage de changer 2 mots à son hymne pour qu’il ne soit plus sexiste

(REUTERS/Paul Childs)

(REUTERS/Paul Childs)

Je ne suis franchement pas hymne national, ni nationale -iste- tout court d’ailleurs. Mon truc à moi, c’est plus l’Internationale. Sauf qu’on peut saluer l’initiative du Canada qui a toujours un train d’avance sur la France en matière de droits des femmes. D’autant plus qu’elle émane d’un homme, un député atteint de sclérose ayant perdu récemment l’usage de la parole, mais qui, grâce à un logiciel vocal sur un iPad, a tenu à prononcer un discours et à faire modifier pour la 10ème fois, les paroles de l’hymne national canadien pour qu’il ne soit plus sexiste. On admire son courage, sa ténacité et on respecte son choix.

De manière générale, les hymnes nationaux n’évoluent pas, même s’ils sont archaïques, violents, sexistes, racistes voire xénophobes. C’est un héritage dont il ne faut absolument pas toucher.

Donc ce député veut modifier la version anglaise de l’hymne canadien. Jugeant un passage sexiste, Mauril Bélanger a proposé un amendement pour modifier deux mots de « O Canada ». Il voudrait remplacer « True patriot love in all thy sons command » (« Commande chez tous tes fils un fidèle amour patriotique ») par « True patriot love in all of us command » (« Commande chez nous tous un fidèle amour patriotique »).

Pour Mauril Bélanger, cette modification permettrait de « rendre hommage à toutes les femmes qui ont travaillé et se sont battues pour construire et façonner ce que le Canada est aujourd’hui ».

En 2012, l’hymne national autrichien jugé lui aussi trop sexiste par des députées, avait été modifié pour donner une plus grande place aux femmes. Le passage « l’Autriche est la patrie des grands hommes » avait été transformé en « l’Autriche est la patrie des grands hommes et des grandes femmes ». (d’après fr.metrotime.be)

Un député canadien veut rendre hommage aux femmes qui elles aussi, ont participé à bâtir le pays, en changeant les paroles de l'hymne national. AFP

Un député canadien veut rendre hommage aux femmes qui elles aussi, ont participé à bâtir le pays, en changeant les paroles de l’hymne national. AFP

Changer deux mots de l’hymne du Canada pour « rendre hommage à toutes les femmes qui ont travaillé et se sont battues pour construire et façonner ce que le Canada est aujourd’hui »

C’est le projet du député Mauril Bélanger, qui a proposé un amendement modifiant la seconde strophe de la version anglaise de « O Canada » : remplacer « True patriot love in all thy sons command » (« Commande chez tous tes fils un fidèle amour patriotique ») par « True patriot love in all of us command » (« Commande chez nous tous un fidèle amour patriotique »).

L’hymne canadien en anglais est utilisé lors des manifestations sportives et internationales dans le Canada anglais (la version bilingue l’est au niveau national ou lors des célébrations au niveau international). Mauril Bélanger avait déjà tenté de le modifier en ce sens en 2015, sans succès. Au total, dix tentatives législatives similaires ont échoué, complète le Guardian.

« Relancer cette mesure législative me tient beaucoup à cœur et compte aussi pour les nombreux Canadiens qui n’ont cessé d’exprimer leur soutien pour cette initiative », a argumenté le député devant la Chambre des représentants dans un discours qualifié d’historique car il a été prononcé via un logiciel vocal sur un iPad. Atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA), ou maladie de Lou Gehrig, Mauril Bélanger a perdu l’usage de la parole récemment.

bigbrowser.blog.lemonde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s