Une juge demande à une victime de viol si elle a tenté de « fermer ses jambes »

#Espagne #JusticePatriarcale #ViolencesConjugales #viol

Abjecte ! On se plaint de la justice française, mais pas mieux avec la justice espagnole où une Juge, interroge la non-réaction d’une femme violée plutôt que d’incriminer son violeur : « pourquoi n’avez-vous pas fermé les jambes ? », « pourquoi n’avez-vous pas fermé vos organes génitaux au moment du viol ? » s’obstine-t’elle.

Allez-savoir.. Cette Juge ne doit pas avoir de vagin !

La justice se couvre habituellement derrière le droit pour justifier des décisions qui manquent totalement d’empathie pour les victimes mais dans le cas présent, les questions de cette juge dépassent largement -horriblement- le cadre de ses fonctions.

L’impossibilité de réagir en situation d’agressions sexuelles est mainte fois démontré via la mémoire traumatique et notamment, en situation de violences conjugales où elles s’additionnent dans la durée.

L’association Clara Campoamor a demandé la suspension de cette juge. C’est bien le minimum qu’on lui souhaite.

Lady Blind Justice

Lady Blind Justice

Une association féministe espagnole a porté plainte contre une juge pour avoir « humilié » une victime présumée de viol. Cette magistrate, Maria del Carmen Molina aurait demandé, selon « The Telegraph » qui rapporte l’information, à cette femme, enceinte de 5 mois, si « elle avait fermé ses jambes » et si elle avait « fermé ses organes sexuelles »

« Cette question est offensante, dégradante et humiliante », a déclaré Blanca Estrella, présidente de l’association Clara Campoamor qui a demandé à ce que soit suspendue cette professionnelle de la justice. « Cela montre un manque total de rigueur professionnelle et de traitement éthique de la victime. »

violences conjugales 2

La victime avait été entendue par la police avant d’être présentée devant la juge pour raconter les multiples abus sexuels et physiques qu’elle subissait de la part de son partenaire. Elle a expliqué avoir été choquée par l’agressivité des questions de la juge, qui visiblement a cherché par tous les moyens à minimiser les charges contre l’homme accusé. 

La juge « a montré une défiance évidente à propos du témoignage de la victime, l’interrogeant sans lui permettre de répondre », a affirmé Blanca Estrella. « Ce genre de questions sont inutiles pour l’enquête et violent la dignité de la victime. » 

La juge Molina a été convoqué pour raconter sa version des faits.  

nouvelobs.com

xlesangdesfemmes

Publicités

Une réflexion sur “Une juge demande à une victime de viol si elle a tenté de « fermer ses jambes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s