Pour chaque mail sexiste reçu, elle crée une nouvelle page Wikipedia d’une scientifique oubliée

Une étudiante en biologie moléculaire de l’Université Loyola de Chicago est confrontée quotidiennement au harcèlement sur internet. Sa parade : lutter contre la misogynie par le savoir. Pour chaque mail sexiste reçu, elle crée la page Wikipédia d’une femme scientifique émérite qui n’a pas de page.

SEXISME – Emily Temple-Wood aurait-elle trouvé la parade idéale contre le sexisme ? Cette étudiante en biologie moléculaire à l’Université Loyola de Chicago est confrontée quotidiennement au harcèlement sur internet. Chaque jour, elle reçoit des mails sollicitant des rendez-vous où des faveurs sexuelles, ainsi que des torrents d’injures et de commentaires sexistes.

Afin de lutter contre la misogynie à laquelle elle doit faire face, la jeune femme de 21 ans a eu l’excellente initiative de répondre à l’ignorance par le savoir : pour chaque email sexiste qu’elle reçoit, elle crée la page Wikipédia d’une femme scientifique.

Même si ses études lui prennent évidemment beaucoup de temps, elle s’est donnée pour mission d’apporter la reconnaissance qu’elles méritent aux femmes ayant beaucoup apporté à la science en contribuant à la création du Wiki projet pour les femmes scientifiques.

Constatant que certaines scientifiques émérites ne possédaient pas de page Wikipedia, Emily Temple-Wood a décidé d’agir :

« Un soir, alors que j’étais très énervée (…) je me suis assise dans le couloir du dortoir jusqu’à deux heures du matin pour écrire un article sur la première femme scientifique ».

Depuis, son projet rencontre un énorme succès. Selon le blog Wikimedia qui a raconté cette histoire, l’initiative de la jeune scientifique a permis à quelques 370 de ses consœurs d’apparaître sur la première page de la session « Le saviez-vous?«  de Wikipedia.

L’initiative d’Emily Temple-Wood a par ailleurs beaucoup plu à ses pairs. Siko Bouterse, un ancien membre du personnel de la fondation Wikimedia, qualifie d’énorme l’impact de la jeune femme sur l’écart entre les sexes au sein de l’encyclopédie en ligne :

« Elle a écrit des centaines d’articles à propos de femmes scientifiques, dont certains compensent les multiples lacunes de Wikipedia — il est très important qu’elle n’ait pas écrit seulement à propos de femmes scientifiques blanches, elle travaille également à traiter la sous-représentation des femmes de couleur sur Wikipédia. Et, peut-être le plus important, parce qu’on est bien plus fort collectivement que seul, Emily a fait des émules ».

Parmi les 370 entrées crées par Emily Temple-Wood, quelques unes ont particulièrement retenu l’attention des médias :

Ici Barbara McClintock, récompensée par le prix Nobel de médecine en 1983 pour sa découverte des transposons.

2

Fatimata Seye Sylla, informaticienne sénégalaise, connue pour avoir défendu l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le système éducatif du Sénégal, aujourd’hui présidente de la « Digital Freedom Initiative » au Sénégal.

3

Chien-Shiung Wu, physicienne Sino-Américaine qui a apporté une importante contribution au domaine de la physique nucléaire et qui a notamment travaillé sur le projet Manhattan.

Publicités

Une réflexion sur “Pour chaque mail sexiste reçu, elle crée une nouvelle page Wikipedia d’une scientifique oubliée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s