Repassage des seins : entretien avec Anne Noumbissi

Témoignage d’Anne Noumbiss qui a subi le repassage des seins dès l’âge de 12 ans. Elle s’est battue afin que sa soeur ne vive pas le même calvaire qu’elle.

Au même titre que l’excision le repassage des seins est une mutilation sexuelle qui touche près d’un million de jeunes filles au Cameroun.

(on n’échappe pas à LA question pourrie à la fin de l’interview !)

Moins connu que l’excision, le « repassage des seins » est tout aussi dangereux et aberrant. Cette mutilation (sous couvert de « tradition ») pratiquée surtout en Afrique et en particulier au Cameroun, au Togo et en Guinée, vise à retarder l’apparition des seins chez les jeunes filles en écrasant la chair avec des pierres chaudes, des pilons, voire des épluchures de bananes plantains passées au préalable sur le feu. 

Le « repassage des seins » se pratique dans le cercle familial et c’est généralement la mère qui s’en charge. Souvent elle-même victime de cette mutilation, elle reproduit ce qu’elle a subi sur sa propre fille.

Les seins sont considérés comme un signe extérieur de féminité et par conséquent, le début des « ennuis ». Le « repassage des seins » a donc pour but de contrôler la vie sexuelle des jeunes filles, où plutôt, retarder l’âge de leur premier rapport sexuel :

« Le « massage » de la poitrine, c’est notre méthode contraceptive locale »

A contrario, dans les régions où les adolescentes sont mariées dès la puberté, le « repassage des seins » serait leur seul moyen d’échapper à une union forcée. Elles se l’infligeraient elles-mêmes afin de poursuivre leur scolarité et ne pas épouser un homme plus âgé..

Une bien cruelle manière de s’adapter aux exigences des hommes.

Publicités

2 réflexions sur “Repassage des seins : entretien avec Anne Noumbissi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s