Pakistan: plus de 60 morts dans un attentat visant les chrétiens à Lahore

Une femme prie lors de la messe de Paques, à l'église catholique Saint Antoine de Lahore, au Pakistan, dimanche 27 mars 2016. Crédits photo : K.M Chaudary/AP

Une femme prie lors de la messe de Paques, à l’église catholique Saint Antoine de Lahore, au Pakistan, dimanche 27 mars 2016. Crédits photo : K.M Chaudary/AP

Pakistan – Attentat Aujourd’hui en fin de journée, un homme s’est fait exploser à l’entrée du parc d’attraction municipal Gulshan-i-Iqbal à Lahore, visant la minorité de chrétiens venus célébrer Pâques.

A cette heure, on dénombre au moins 65 morts et 340 blesséEs, surtout des femmes et des enfants. Un certain nombre de blesséEs se trouvent dans un état critique.

Le groupe Jamaat-ul-Ahrar, une fraction islamiste issue du mouvement des Talibans, a revendiqué la responsabilité de l’attentat-suicide et confirmé que ce sont bien des chrétiens qui étaient visés.

Ce soir, #JeSuisLahore 😦

Et demain ? …

Peut-on espérer que la Tour Eiffel soit aux couleurs du Pakistan ? Il le faudrait pourtant. N’oublions personne.

Condoléances aux familles, aux amis et aux proches des victimes,

Soutien total aux pakistanais, soyons solidaires ! 

Au Pakistan, un attentat-suicide du côté des balançoires

Le terrorisme, c’est le patriarcat

K.M. Chuadary/AP/SIPA

K.M. Chuadary/AP/SIPA

Une explosion a frappé un parking près d’un parc où des familles chrétiennes célébraient la fête de Pâques. L’attaque a été revendiquée par une faction islamiste liée aux Talibans.

Au moins 65 personnes ont été tuées, et près de 300 autres blessées dans un attentat-suicide, dimanche soir, à Lahore, la capitale de la province du Pendjab, située à l’est du pays. La déflagration a eu lieu à l’entrée d’un parc municipal, alors que de nombreuses familles quittaient l’endroit après y avoir pique-niqué.

«La plupart des morts et des blessés sont des femmes et des enfants», a déclaré un responsable de la police, Mustansar Feroz. Le parc Gulshan-e-Iqbal, très populaire auprès des habitants, était particulièrement bondé en ce dimanche de printemps, alors que la communauté chrétienne célébrait Pâques dans cette ville de 8 millions d’habitants.

«Les gens pleuraient»

Javed Ali, un habitant de Lahore âgé de 35 ans, dont la maison est située juste en face de l’entrée du parc, a raconté avoir entendu «une énorme explosion (qui) a fait voler les fenêtres en éclats». «Tout tremblait, il y avait des cris et de la poussière partout». «Dix minutes plus tard je suis sorti. Il y avait de la chair humaine sur les murs de notre maison. Les gens pleuraient, je pouvais entendre les ambulances», a-t-il poursuivi.

Le parc, où il se trouvait lui-même quelques heures plus tôt, était «plein de monde à cause de Pâques, il y avait beaucoup de chrétiens là-bas. Il y avait tant de monde que j’ai dit à ma famille de ne pas y aller».

La main des Talibans

Le groupe Jamaat-ul-Ahrar, issu du mouvement des Talibans, a revendiqué la responsabilité de l’attentat-suicide. «La cible étaient les chrétiens», a clairement avoué un porte-parole du groupe, Ehsanullah Ehsan, cité par Reuters. «Nous voulons envoyer le message au premier ministre Nawaz Sharif que nous sommes entrés dans Lahore. Il peut faire ce qu’il veut, mais il ne pourra pas nous arrêter. Nos kamikazes vont continuer leur attaques», a-t-il ajouter.

Lahore est la ville d’origine du premier ministre Nawaz Sharif, au pouvoir depuis 2013, et le fief électoral de son parti, la Ligue des musulmans du Pakistan.

La fête de Pâques, qui célèbre la résurrection du Christ, est un jour férié au Pakistan, qui compte entre 1 % et 2% de chrétiens, au sein d’une nation musulmane de 200 millions d’habitants. La plupart des fidèles se rattachent à l’Eglise catholique et à l’Eglise anglicane du Pakistan. La ville de Lahore, notamment le district de Youhanabad, abrite une forte communauté chrétienne.

Ce n’est pas la première fois que les chrétiens sont attaqués à Lahore. Le 15 mars 2015, deux explosions visent une église catholique et une église anglicane, pendant les offices, tuant 15 personnes. Plus de 4000 chrétiens se réunissent sur les lieux des attentats, mais sont réprimés par le police, qui tire dans la foule. En représailles, des chrétiens en colère lynchent deux musulmans suspectés d’être liés aux terroristes, suscitant la condamnation des évêques catholiques et anglicans pakistanais. Des attentats également été revendiqués par le Jamaat-ul-Ahrar.

AFP/ARIF ALI

AFP/ARIF ALI

________________________________________________________________

Féministe et solidaire contre TOUS les fascismes

Le terrorisme, c’est le patriarcat

Soit il faut changer radicalement les règles qui ne provoquent que des catastrophes. Soit il faut employer des moyens encore plus violents pour les imposer. Dans le premier cas, le monde peut changer de façon positive. Dans le second, il ne changera pas et continuera sa course vers toujours plus de discriminations et de violences.

Les islamistes -de tous bords- ont choisi la seconde option, sans que l’Europe ne lui oppose une réelle résistance. Intérêts et patriarcat obligent. Et parfois même, sous l’oeil bienveillant d’une partie de la gauche radicale. Mais comment construire un monde juste, si le système de domination le plus extrême, le patriarcat, continue à régner dans la première cellule sociale, la famille, pour étendre sa virilité vers un terrorisme religieux, réactionnaire, machiste et pour le coup, un terrorisme mortifère contre les masses qui ont fait le choix de la laïcité, de l’égalité et de la liberté ? 

Faire couler le sang est toujours plus spectaculaire que le libéralisme financier, bâti également sur l’ordre patriarcal. A partir de la première inégalité femmes/hommes peuvent s’épanouir toutes les oppressions, tous les systèmes de domination, toutes les formes de violences sanglantes. Ne restons pas dans le piège de cette division. Ne restons pas transit derrière la peur et la résignation face à la haine machiste. Un monde meilleur est possible.

Les femmes, premières victimes des conflits, des inégalités, du recul des libertés, portent aussi des résistances et des alternatives. L’expérience de la solidarité au quotidien, pour la survie, a inspiré des initiatives construites. Beaucoup de femmes dans le monde ne veulent plus panser les plaies et parer aux urgences, mais devenir forces d’action. Elles en ont les compétences.

Publicités

5 réflexions sur “Pakistan: plus de 60 morts dans un attentat visant les chrétiens à Lahore

  1. Mise à jour lundi 28 mars :
    On compte 72 morts dont 29 enfants dans cet attentat suicide réalisé dans un parc de jeux pour enfants.
    Mais c’est au Pakistan.
    C’est bizarre… je ne vois quasiment pas cette info circuler. Ah oui, suis-je bête, c’est loin de chez nous, loin de l’Europe et du coup, ça fait moins peur. Dans ces pays perdus au loin, ils sont pauvres, ils ont l’habitude de souffrir et on a l’habitude de les voir souffrir.. Luttons contre le terrorisme, mais seulement contre celui qui nous touche personnellement..
    Quel monde de m……..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s