Pakistan – Contre la loi sur le blasphème, liberté pour Asia Bibi !

Outre l’attaque des talibans de mercredi dernier à Lahore, le Pakistan souffre d’un autre terrorisme plus pernicieux, celui induit par sa législation sur le blasphème.

asia-bibi-721103_w1020h450c1cx269cy191

Puisqu’on en est à parler du Pakistan, il y a une femme qu’on oublie : Asia Bibi. Il est clair qu’elle fait beaucoup moins de bruit qu’un terroriste.

Celles et ceux qui ont été tué-e-s par ce terrible attentat près des balançoires d’un jardin public de Lahore, se mobilisaient encore il y a dix jours, dans l’indifférence totale de la communauté internationale, en soutien à Asia Bibi, emprisonnée depuis sept ans pour blasphème.

Accusée « d’impure » parce que non musulmane, Asia Bibi s’était défendue être fière d’être chrétienne. En prononçant ces mots, elle est tombée sous le coup de la loi sur le blasphème et condamnée à mort en 2010 pour offense envers Mahomet.

En novembre 2014, Asia Bibi s’était adressée à la France dans une lettre ouverte. Anne Hidalgo avait réaffirmé l’engagement de Paris pour l’accueillir, elle et ses proches, dans l’éventualité où elle serait libérée. 

Depuis le début des années 2000, les islamistes ont fait de la loi sur le blasphème une arme contre les minorités non-musulmanes et les femmes en particulier. Le dernier espoir pour sa libération réside dans une décision – qu’on attend toujours – de la Cour suprême de réexaminer sa condamnation à mort, ou alors, dans une grâce présidentielle. Mais le prix payé par Salman Taseer et Shahbaz Bhatti, deux hommes politique assassinés en 2011 pour avoir pris sa défense, a dissuadé la classe politique pakistanaise d’intervenir.

L’application de la peine de mort est donc suspendue en attendant la révision de la procédure qui peut prendre des mois. Mais tout peut basculer.

Asia Bibi vit actuellement sous un régime d’isolement pour des motifs de sécurité. 2000 islamistes sont actuellement rassemblés dans la capitale Islamabad pour réclamer son exécution. Le pouvoir en place leur a donné jusqu’à mercredi matin pour se disperser.

Rien n’est donc gagné. Pour sauver Asia Bibi de ce régime théocratique et patriarcal, la mobilisation et les soutiens ne doivent pas faiblir.

Réaffirmons notre engagement contre la peine de mort. La peine capitale bafoue le droit à la vie et constitue le châtiment le plus cruel, le plus inhumain et le plus dégradant qui soit.

Liberté pour Asia Bibi !

FILE - In this Sunday, Nov. 21, 2010 file photo, supporters of All Pakistan Minorities Alliance hold a demonstration against blasphemy laws in Lahore, Pakistan. A court sentenced Mohammad Zulfiqar, 50, to death on blasphemy charges in eastern Pakistan, a government prosecutor said Tuesday, July 15, 2014. Zulfiqar was mentally ill and should not have been tried on the charges, said Kashif Bokhari, who was appointed by the government to plead the case because no one turned up to defend the accused. (AP Photo/K.M. Chaudary, File)/ISL101/51649746660/SUNDAY, NOV. 21, 2010 FILE PHOTO/1407151517

AP Photo/K.M. Chaudary

700 femmes converties et mariées de force chaque année

La minorité chrétienne du Pakistan (un peu moins de 2 %) est aussi victime de nombreuses violences. Chaque année, 700 femmes chrétiennes sont enlevées, séquestrées, converties de force à l’islam et mariées à des islamistes, parfois après avoir été violées. Leurs ravisseurs les menacent de représailles contre leur famille si elles s’enfuient et portent plainte. Certaines de ces femmes se sont suicidées. D’autres ont été répudiées puis vendues à des trafiquants d’êtres humains.

Certaines chrétiennes parviennent à s’enfuir et à porter plainte, malgré les intimidations dont font l’objet leurs familles. Mais les tribunaux pakistanais leur donnent rarement raison. Si bien que dans la plupart des cas, elles sont renvoyées à leur mari..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s