Allemagne : des wagons réservés aux femmes

Des wagons réservés aux femmes en Allemagne pour lutter contre le harcèlement sexuel.

Bientôt des heures de sorties pour les femmes ? 

Mauvaise nouvelle pour l’humanité, si celle-ci n’est pas capable de gérer les violences publiques à l’encontre des femmes autrement. Aller dans cette direction, c’est renoncer à lutter efficacement contre le harcèlement et les agressions sexuelles, c’est intimer aux femmes que c’est à elles de se protéger et non aux hommes de changer de comportement.

Cela signifie que les femmes et les hommes sont incapables de vivre ensemble et qu’il faut les séparer. Si le wagon est complet, cela induit que si une femme se fait agresser dans un wagon mixte, on dira que c’est sa faute. Lutte-t’on contre le racisme ou l’homophobie en réservant des compartiments aux blancs, noirs, homosexuels ou hétérosexuels ? Souvenez-vous de Rosa Parks.

Attaquons nous plutôt aux causes. 

La violence contre les femmes s’appuie sur un même vecteur, la société patriarcale qui fait qu’un homme estime avoir tous les droits sur une femme, une maîtrise psychologique et physique absolue qui peut aller jusqu’au meurtre. Les agressions de rue, les viols, ne sont pas faute-à-pas-de-chance mais l’instrument du patriarcat pour soumettre et contrôler les femmes. Donc en rajouter une couche en parquant les femmes pour les protéger le temps d’un trajet ? Et lorsqu’elles descendent, que se passe t’il ? Des campagnes de prévention d’éducation sont nécessaires dès l’école maternelle et dans ce cas précis, des campagnes anti-agressions dans le train, à la place des publicités sexistes, serait de meilleur augure.

Il y a quelques jours, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports a lancé un questionnaire sur le harcèlement et les violences faites aux femmes pour identifier les différents comportements sexistes et évaluer l’efficacité des solutions proposées.

3482546lpw-3482852-article-train-femmes-jpg_3469097_660x281

Les trains de la ligne Leipzig – Chemnitz, à l’est de l’Allemagne, comprendront très bientôt des wagons exclusivement réservés aux femmes. La compagnie Die Mitteldeutsche Regiobahn (MRB) l’a annoncé mercredi, précisant qu’ils seraient situés à l’arrière du train, proche du personnel de bord, apte à intervenir en cas de souci. Selon la compagnie, la mesure devrait permettre de créer une atmosphère plus sûre pour l’ensemble des voyageuses.

« Nous ne sommes plus au Moyen-Âge ni au début du 20e siècle », a dénoncé Marco Böhme, le porte-parole du parti de gauche Die Linke. Contre toute attente, les associations féministes dénoncent elles aussi cette décision. Selon elles, la lutte contre le harcèlement sexuel devrait se faire par le biais de la prévention non pas auprès des victimes potentielles, mais auprès des agresseurs. Contrairement aux rumeurs, la société refuse en revanche d’admettre que cette nouvelle mesure pourrait avoir un lien avec les agressions sexuelles de Cologne.

Une mesure déjà mise en place dans plusieurs pays

En France, un rapport remis en avril 2015 par le Haut Conseil à l’Égalité femmes-hommes affirmait que 100% des utilisatrices des transports en commun avaient déjà été victimes de harcèlement sexiste ou sexuel. Pourtant, une telle mesure n’est pas envisagée même si, dès 2010, Bruno Beschizza, à l’époque tête de liste UMP en Seine-Saint-Denis, avait évoqué l’idée. « Dans les transports, systématiquement le soir (il faut) faire en sorte que les femmes seules aient un accès privilégié dans le premier wagon, qu’il soit sur-vidéoprotégé, pour que les gens se sentent en sécurité », avait-il alors expliqué au micro de France Bleu.

A Tokyo, plusieurs trains et métros exclusivement réservés aux femmes ont été mis en place en 2010. Les autorités ont noté que le nombre de cas de harcèlement sexuel a drastiquement baissé depuis la mise en place de ces transports. En Indonésie, en revanche, le dispositif a été abandonné après 7 mois faute de résultats concluants. En Egypte également, les transports en commun réservés aux femmes, mis en place depuis 2007, n’ont pas eu les effets escomptés, de nombreux hommes ne respectant pas les interdictions.

lepoint.fr

Publicités

2 réflexions sur “Allemagne : des wagons réservés aux femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s