Un film d’animation pour dénoncer le harcèlement de rue

2

Les étudiants de l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques de Toulouse dénoncent le harcèlement de rue dans un court-métrage intitulé « Hé Mademoiselle », dans lequel on découvre le quotidien d’une femme se faisant sans cesse accoster dans la rue.

« Tu balances ton train arrière, ça me fait l’effet d’un coup de Taser ! » Un des agresseur

Que dire ? Rien ! Parce que tout est dit dans le film d’animation de l’ESMA « Hé Mademoiselle ». Le harcèlement de rue traité avec humour tout en gardant une pointe de gravité et de lassitude.  La référence au film West Side Story avec la confrontation de rue est bienvenue. 

« Comment s’est passée ta journée ? La routine ! »

Hé Mademoiselle

Mais ne nous laissons pas attendrir, il y a encore beaucoup de progrès à faire pour la libre circulation des femmes.

D’ailleurs n’oubliez pas, du 10 au 16 avril, ce sera la semaine de lutte contre le harcèlement de rue. Mobilisons-nous touTEs contre le sexisme dans nos rues !

Semaine internationale contre le harcèlement de rue

Dans le monde entier, des USA à l’Inde en passant par le Mexique, des événements contre le sexisme dans l’espace public auront lieu.

« Hé Mademoiselle ! » Voilà deux mots qu’on a déjà beaucoup trop entendus, et qui représentent à eux seuls le problème du harcèlement de rue… C’est aussi le titre du projet de fin d’études de cinq étudiants de l’ESMA, l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques de Toulouse.

Hé Mademoiselle : un film musical qui tourne au vinaigre

Dans le court-métrage de 5min30, on découvre une jeune femme rousse, habillée d’un débardeur et d’une jupe jaune estivale, et qui chante avec bonheur dans les rues de Paris. Pendant quelques secondes, on pourrait croire à un film d’animation axé sur Paris, ville de l’amour.

Mais très vite, les ennuis arrivent. Un policier siffle la jeune femme, deux ouvriers l’abordent en lui faisant des remarques salaces, tandis qu’un jeune marié la drague et prend un selfie avec elle, sans sa permission.

Finalement, un jeune homme vient à sa rescousse, se présentant comme un sauveur pour mieux, lui aussi, la draguer.

Le harcèlement de rue, un comportement devenu trop banal ?

Sous couvert d’un certain humour (même un petit chien se met à agresser sexuellement la jeune femme harcelée), la vidéo dénonce tout de même un problème grave et pourtant trop banalisé : le harcèlement de rue.

La preuve, à la fin de la vidéo, la jeune femme rentre chez elle et quand on lui demande comment s’est passée sa journée, elle répond : « La routine ».

Une vidéo bien évidemment déprimante, mais nécessaire. Parce que le harcèlement de rue et les agressions sexuelles arrivent bien trop souvent, parce qu’on refuse que cela devienne banal et acceptable, et parce que certains n’y croient toujours pas, il faut continuer de dénoncer ce comportement quotidien.

cosmopolitan.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s