Des stages de sensibilisation pour les clients de prostituées

Si la proposition de loi pour l’abolition du système prostitueur a définitivement été adoptée après 2 ans et demi de marathon parlementaire, elle ne peut à elle seule, tarir les sources économiques et sociales du système prostitutionnel. Seulement, il faut admettre que certaines dispositions représentent un atout important pour faire évoluer les mentalités masculines et reconnaître les femmes prostituées comme victimes.

Les principaux atouts de cette loi :

  • Elle inclut une « information sur les réalités de la prostitution et les dangers de la marchandisation du corps » dans le programme d’éducation à l’égalité des sexes à partir du collège.
  • Elle prévoit la délivrance d’un titre de séjour de six mois aux prostituéEs sans papiers, condition indispensable à leur affranchissement des réseaux de traite.
  • Elle abolit l’odieux « délit de racolage passif » instauré en 2003 par la Loi de sécurité intérieure (LSI) voulue par Nicolas Sarkozy. Ce « délit de racolage » – passible de deux mois d’emprisonnement et de 3.750 euros d’amende – faisait des prostituées des délinquantes, et encourageait les persécutions policières à leur encontre, avec la bénédiction des pouvoirs publics cherchant à les rendre invisibles.
  • Elle souligne la responsabilité des « clients » dans l’existence du système prostitutionnel, en frappant d’interdit le « recours à l’achat d’actes sexuels ». Les hommes pris sur le fait seront verbalisés et devront suivre un « stage de sensibilisation ».

Sans excuser aucun « client », on peut critiquer son versant répressif : la contravention de 1.500 euros maximum est inégalitaire : dérisoire pour un DSK, exorbitante pour un précaire.

Son versant éducatif est beaucoup plus intéressant, à condition qu’il ne passe pas à la trappe. En effet, la loi ne dit pas de quoi sera fait le « stage de sensibilisation ». Selon les moyens mis en œuvre, il peut s’agir d’une vaine leçon de morale civique, ou d’une vraie démarche pédagogique.

A l’étranger, le stage s’est révélé positif lorsqu’il a été confié à des survivantes de la prostitution qui se chargent de dévoiler à des « clients » l’envers sordide du décor.

Le plus important reste cependant la valeur de l’interdit, le coup qu’il porte au patriarcat dans sa version libérale, en abrogeant la « liberté » de monnayer la sexualité des femmes.

Malgré notre satisfaction, nous ne devons pas ignorer l’essentiel. Cette loi ne peut suffire à elle seule pour abolir système prostitutionnel.

Car en poursuivant sa politique d’austérité et la fermeture des frontières, le gouvernement aggrave la pauvreté, sape la protection sociale, et fait donc prospérer le marché de la prostitution qu’il prétend combattre. C’est la raison pour laquelle cette loi sera impuissante à abolir le système prostitutionnel étant donné qu’elle est inscrite dans le système capitaliste. Pour y remédier, il faut en premier lieu faire reculer la précarité par les luttes collectives :

  • par le droit au logement,
  • le droit à un revenu égal et décent pour toutes et tous,
  • la liberté de circulation des migrantEs (qui, forcéEs à la clandestinité, sont une proie idéale pour les proxénètes),
  • l’éducation des hommes à des rapports non sexistes.

Angleterre-Emma-Thompson-contre-la-prostitution (1)

La loi adoptée mercredi vise non plus à sanctionner les prostituées mais leurs clients. En plus des amendes, elle instaure des stages de sensibilisation aux conditions de la prostitution. A quoi vont-ils ressembler?

Publicités

Une réflexion sur “Des stages de sensibilisation pour les clients de prostituées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s