En Iran, une femme a participé au premier marathon international réservé aux hommes

Apartheid sexiste en Iran.

En République islamique iranienne, les marathons sont réservés aux hommes. Malgré cette interdiction, une iranienne a effectué le parcours 2h avant le départ officiel de la course qui avait lieu samedi 9 avril, dans la province de Fars, dans le centre du pays. 

Mahsa Torabi est à saluer par son courage et sa détermination. Fièrement, elle arbore un t-shirt sur lequel est écrit « Free to run ». Un message fort pour braver les interdits autour du sport et dénoncer plus globalement, l’invisibilité des femmes dans l’espace publique en Iran. 

Le monde entier a boycotté l’Afrique du sud contre l’apartheid raciste mais personne ne pense à boycotter ceux qui pratiquent l’apartheid sexiste. C’est pas grave.

C’est pas grave non plus d’organiser un marathon pour donner un peu plus de visibilité à l’Iran sur la scène internationale, lorsqu’on sait que la république islamique poursuit ses exécutions massives, torture les opposants au régime et réprime les femmes un peu trop libres à son goût.

‪#‎FreeToRun‬ ‪#‎GoMasha‬

Mahsa Torabi a brisé une ligne rouge lorsqu'elle a participé au premier marathon international de l'Iran, ce samedi 9 avril.

Mahsa Torabi a brisé une ligne rouge lorsqu’elle a participé au premier marathon international de l’Iran, ce samedi 9 avril.

Le premier marathon international d’Iran, « I run Iran », a eu lieu samedi 9 avril, dans la province de Fars, dans le centre du pays. Or une information le concernant continue même aujourd’hui à enthousiasmer les internautes iraniens : une femme iranienne a brisé ce jour-là l’interdit. Le marathon n’étant ouvert qu’aux hommes, elle a couru les 42 kilomètres deux heures plus tôt que d’autres 250 athlètes venus de 35 pays.

Elle s’appelle Mahsa Torabi et sa photo circule sur les réseaux sociaux. Sur ce cliché, ses cheveux couverts d’un foulard, elle porte un blouson sur lequel est écrit : « Free to run », libre de courir en anglais. Une phrase puissante par sa contradiction avec la réalité et l’interdiction infligée aux femmes de participer à ce marathon international.

Le marathon « I run Iran » a eu lieu sur une partie de la célèbre Route de la soie, aux alentours du site historique de Persepolis.

Sans titre

Le marathon a été organisé par le Néerlandais Sebastiaan Straten dans le but de redorer l’image de l’Iran, notamment après l’accord sur le dossier nucléaire de Téhéran, obtenu avec les Occidentaux à Vienne en juillet 2015. « I run Iran » témoigne notamment de la volonté de l’Iran à revenir sur la scène internationale et de promouvoir son industrie de tourisme.

Dans une interview accordée au site britannique Telegraph, l’organisateur Sebastiaan Straten tente de justifier ainsi l’interdiction des femmes de participer à cette manifestation :

« L’Iran, comme vous le savez, a ses propres traditions et coutumes religieuses. Les autorités religieuses locales ne sont pas familières avec le concept des femmes courant en public. Voilà pourquoi nous invitons tous les hommes à participer et à montrer que le sport peut unir ».

Il fait également part de son souhait que, dans le future, les femmes puissent également participer à ce marathon. Rien n’est moins sûr.

keyhani.blog.lemonde.fr

Advertisements

Une réflexion sur “En Iran, une femme a participé au premier marathon international réservé aux hommes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s