Mini-miss Belgique : maxi sexisme et travail des enfants

Jetons un œil du côté de nos voisins belges, c’est le cas de le dire..

Après Miss Belgique, le concours de beauté national qui réunit des jeunes femmes de 18 à 25 ans, voici donc le concours de Mini Miss Belgique où l’on exhibera des fillettes en slip âgées de 6 à 10 ans. C’est encore mieux qu’un concours de caniches. Car c’est aussi l’occasion de s’assurer une réserve de futures candidates pour Miss Belgique et de futures femmes au foyer qui auront bien intégré qu’il faut être belles et se taire. Et tant pis pour les autres un peu moins jolies.

La pédopornographie, l’hypersexualisation des petites filles sont des violences sexistes. Ces concours concentrent tous les clichés et stéréotypes par rapport aux femmes. Ils sont néfastes à la construction identitaire et la santé mentale des enfants et se confirment dans l’esprit des adultes qui iront les voir.

Triste ambition de parents pour leurs filles. Car on ne verra pas ce jour là, de petits garçons musclés en slip kangourou, trop occupés à mobiliser leurs cerveaux. Mais pour les filles, pas besoin d’être intelligentes, cultivées ou de parler : « le bilinguisme ne sera pas requis ! » 

La Fédération Wallonie-Bruxelles veut parvenir à l’interdiction des concours de mini-miss

Mini Miss Belgique ne veut pas des dérives outre-Atlantique.

Mini Miss Belgique ne veut pas des dérives outre-Atlantique.

À l’origine de l’initiative, Darline Devos, la présidente du comité Miss Belgique, qui est actuellement en mission de promotion du tourisme égyptien, à Louxor. «  Il y a déjà plusieurs années que j’avais l’idée de ce concours pour lequel je dispose de la licence depuis cinq ans. Je pense que le moment est venu de le lancer  », explique-t-elle.

Le principe est simple : élire la petite fille la plus mignonne du royaume et lui décerner le titre de Mini Miss Belgique. File-t-on tout droit vers des dérives à l’américaine avec des petites filles maquillées comme des voitures volées et qui affichent parfois des tenues qui peuvent prêter à confusion ? «  Non, absolument pas. Je ne veux pas de ça  », précise la présidente du comité Miss Belgique.

«  Un règlement très clair va être rédigé dans les prochains jours. Ce sera « pas de faux ongles ni de faux cils, ni même d’extensions de cheveux ». Peut-être un tout petit peu de maquillage mais je ne veux rien de plus. Il faut des petites filles naturelles, pas comme ce qu’on voit aux États-Unis  », souligne-t-elle.

La finale aura lieu dans le courant de cet été, peut-être le 21 juillet mais cela reste à confirmer. Quant au lieu, il n’a pas non plus été déterminé avec certitude. Cela pourrait être le parc d’attractions Plopsa Coo ou la plage de La Panne. Les gamines devront défiler sur un podium et probablement dire quelques mots mais qu’on se rassure : le bilinguisme ne sera pas requis !

Réserve de recrutement

Pour Darline Devos, c’est aussi une manière de s’assurer une réserve de futures candidates pour Miss Belgique. Elle espère en effet susciter des vocations chez ces petites filles pour qu’elles participent un jour à Miss Belgique.

La présidente du comité Miss Belgique est d’ailleurs en pleine phase de recrutement des candidates pour l’édition 2017. Un premier casting organisé il y a quelques jours à Modave a permis de sélectionner 58 candidates pour les cinq provinces wallonnes. Le casting wallon se poursuivra dans les prochains jours : dimanche pour Bruxelles et le Brabant wallon et le 1 er  mai, à Charleroi, pour le Hainaut. Au total, quelque 110 filles devraient participer à la finale provinciale prévue fin août.

sudinfo.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s