Pris la main à l’élastique, Michel Sapin mis en cause pour un geste sexiste

#‎Patriarcat‬ ‪#‎DominationMasculine‬ ‪#‎HarcèlementSexuel‬ #Attouchement 

#MichelSapin #PenisDebout #CulotteGate 

Michel Sapin s’était déjà illustré lorsqu’il était ministre du travail en faisant des blagues racistes lors de la remise des cartes professionnelles d’une promotion de l’inspection du travail. Voilà maintenant qu’il ose des gestes sexistes en mettant la main aux culottes des femmes. On comprend mieux à quoi est occupé ce gouvernement entre deux lois anti-ouvrières..

Sapin, a un pénis, donc oui, ça le démange et oui, il ne se retient pas. 

Bernard Cazeneuve est également épinglé

Michel Sapin © AFP

Michel Sapin © AFP

Le comportement ultra-sexiste de Michel Sapin qui « n’a pas retenu sa main » vers les fesses d’une journaliste

C’était il y a moins d’un an : le 5 mai 2015, 40 journalistes femmes cosignaient une tribune dans Libération pour dénoncer le sexisme en politique et les agissements dont elles font régulièrement l’objet de la part d’élus ou de responsables. Mais aucun nom n’était donné. Ce qui n’avait pas empêché, par la suite, Europe-Écologie-Les Verts et Bruno Le Roux de demander aux journalistes concernées de dénoncer les coupables afin que des sanctions soient prises.

Il aura fallu attendre un an et un livre, L’Élysée Off (éd. Fayard), des journalistes Stéphanie Marteau et Aziz Zemouri, pour qu’un nom soit donné : celui de Michel Sapin, proche parmi les proches de François Hollande et accessoirement ministre des Finances.

Voici ce que l’on peut lire dans le livre :

S’il n’est pas explicitement nommé dans la tribune de ‘Libération’, il est clairement visé. Ce ‘ministre qui nous voyant penchées pour ramasser un stylo, ne peut retenir sa main en murmurant : ‘Ah mais qu’est-ce que vous me montrez là ?’, et qui fait claquer l’élastique de la culotte de la reporter en pantalon taille basse, c’est le locataire de Bercy. La scène se déroule fin janvier 2015, au Forum économique mondial de Davos.

Michel Sapin est donc désigné. Les auteurs de L’Élysée Off ont interrogé des membres du cabinet du ministre. On dit :

C’était une blague potache et la journaliste a pris la mouche.

« Il ne comprend pas et est très étonné de la tournure qu’a pris l’affaire », ajoute la chargée de communication de Michel Sapin. La perception de cette « blague potache » n’a sûrement pas été la même du côté de la journaliste…

D’autant que le ministre des Finances a un passif, si l’on croit les auteurs de L’Élysée Off. « Il a des dossiers, des travers dans sa vie privée et dans la manière dont il conçoit sa mission… Il drague beaucoup et fait en sorte, après, de ne pas avoir d’histoires », raconte Valérie Trierweiler à ses proches, citée dans l’ouvrage. 

De son côté, Michel Sapin dément catégoriquement les « allégations inexactes et calomnieuses contenues dans un livre publié ces derniers jours » fait savoir sa responsable presse, vendredi 22 avril. « Michel Sapin se réserve le droit d’engager toute action nécessaire pour faire respecter la réalité des faits », ajoute-t-elle. 

[EDIT 12h55] Ajout déclarations de la responsable presse de Michel Sapin

[EDIT 14h20]

Claire Serre-Combe, porte-parole d’Osez le féminisme !, a réclamé la démission de Michel Sapin. Au Parisien.fr, elle dénonce :

C’est indigne d’une fonction ministérielle. On ne voit pas comment Manuel Valls et François Hollande peuvent tolérer la présence d’un ministre ayant fait un tel geste dans leur gouvernement !

[EDIT 16h30]

Sur liberation.fr, les journalistes du collectif « Bas les pattes » ont appelé à se référer à leur version des faits, sans détail ni nom, et non à celle du livre. Certes, un ministre n’a pas retenu sa main en voyant une journaliste penchée pour ramasser un stylo et a bien murmuré « Ah mais qu’est-ce que vous me montrez là ? » Certes, elles qualifient le geste du ministre de « harcèlement sexuel ». Mais « il n’y avait là ni culotte, ni string, ni élastique », expliquent les auteures, qui rappellent que le collectif « a fait le choix de dénoncer ces pratiques inacceptables sans divulguer le nom de leurs auteurs. »

[EDIT 17h40]

Après la tribune des journalistes, le Lab a choisi de modifier le titre de l’article (ancien titre : « Le comportement ultra-sexiste de Michel Sapin qui claque l’élastique de la culotte d’une reporter »).

lelab.europe1.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s