Comment dénoncer le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux et s’en prémunir

Alors qu’en France on tend à renforcer les notions de racisme et d’antisémitisme (comme facteurs aggravants d’un délit ou d’un crime (et c’est tant mieux), le sexisme passe encore à la trappe. Le sexisme n’est d’ailleurs toujours pas inscrit dans la loi. Il n’existe pas. Ce type de hiérarchisation des violences minimise forcément les violences faites aux femmes, y compris les violences verbales, que certains ne reconnaissent toujours pas en tant que telles. Et sur internet, c’est la cours de récré.

Les réseaux sociaux ont leurs limites et ne réagissent pas aussi vite et bien qu’on le voudrait. Mais on y rencontre aussi des « cas-plus-que-limites » qui nous pourrissent bien la vie. Et sur du long terme, le cyberharcèlement peut tuer. Et il a tué. Parce qu’il est toujours plus utile de savoir quoi faire, de poser des mots, d’alerter, de porter secours, que de laisser tomber. Ne pas vouloir voir, tue aussi. 

Voici un article présentant un petit récapitulatif des différentes marches à suivre pour signaler une situation de #‎CyberHarcèlement‬ selon les différents réseaux sociaux. 

« La cyberintimidation est l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour adopter délibérément, répétitivement et de manière agressive un comportement à l’égard des individus ou d’un groupe avec l’intention de provoquer des dommages à autrui » Bill Belsey, 2003.

Si les signalements n’aboutissent pas, on passe à la vitesse supérieure et on alerte sur internet-signalement.gouv.fr 

07695313-photo-bouton-aide

outilstice.com

Le cyberharcèlement est un phénomène qui malheureusement prend de l’ampleur depuis quelque temps. On pense que près de 10 % des jeunes sont victimes de cette violence numérique sur les grands réseaux sociaux. Principales victimes les filles, entre 13 et 16 ans mais pas seulement. 40% des adultes disent avoir déjà été harcelés en ligne, et près des trois quarts d’entre eux disent avoir déjà vu d’autres adultes être victimes d’un cyber harceleur. Les jeunes adultes restant la cible privilégiée.

Les réseaux sociaux ont fini par comprendre l’urgence de réagir face à ce phénomène et ont mis en place des pages spéciales pour dénoncer ces cas de cyber harcèlement en ligne. Leur rapidité de réaction s’est beaucoup améliorée. Il était temps. Le cyberharcèlement est un délit, on ne le dira jamais assez. N’oubliez pas de conseiller de faire des captures d’écran des publications incriminées, elles serviront de preuve en cas de poursuites. Elles seront aussi d’une redoutable efficacité pour obtenir des réseaux sociaux la fermeture des comptes des harceleurs.

Voici comment contacter les principaux réseaux sociaux utilisés par les jeunes pour dénoncer un cas de cyberharcèlement.

Harcèlement sur Facebook *

Sur Facebook, le plus simple est de se rendre sur le profil du harceleur et cliquer sur l’option « signaler ». Vous devrez ensuite remplir le formulaire proposé. Facebook vous permettra de le bloquer, de l’occulter, de lui envoyer un message ou de le dénoncer pour que le réseau social examine le compte incriminé.

1

Messenger propose aussi une option dans son menu pour signaler une conversation comme étant du spam ou comportant un caractère abusif.

Facebook propose aussi une page spécifique à partir de laquelle envoyer une plainte, et ce même si vous n’êtes pas enregistré sur le réseau social. Là aussi Facebook vous demandera de joindre tous les liens vers les messages incriminés.

Lien : Facebook Signalements

Harcèlement sur Twitter

Twitter propose un système de signalement assez simple. Vous pouvez dénoncer et signaler soit un ou plusieurs Tweets soit le profil d’un usager. Dans les deux cas, Twitter permet de le faire directement depuis l’application ou le site sur le web. Vous devez cliquer sur les trois petits points dans le menu d’un tweet ou sur la roue crantée qui apparait à droite du profil complet.

2

Twitter comme Facebook propose également une page web spécifique avec un formulaire à remplir pour expliquer le type de harcèlement et les comptes signalés.  En cas de signalement de cyberharcèlement, Twitter vous enverra une fois le formulaire envoyée une copie de la plainte qui pourra être fournie à la police.

Lien : Twitter Signalements

Harcèlement sur Snapchat

3

Snapchat ne propose qu’un formulaire en ligne pour dénoncer des agissements de harcèlement numérique. Pourtant le réseau est en passe de devenir celui que les jeunes préfèrent devant tous les autres. Formulaire en anglais où vous serez invité à indiquer vos identifiants ou ceux de la victime, le nom de l’agresseur, la ou les dates auxquelles ont été envoyés les messages et une description du cas.

Lien : Snapchat Signalements

Harcèlement sur YouTube

Google a également prévu un système de signalement sur sa plateforme de vidéos YouTube. Il faut se rendre sur la vidéo délictueuse et cliquer sur les trois petits points à droite sous la vidéo. Vous verrez apparaitre alors un menu qui vous permettra de signaler la vidéo. Les équipes de YouTube sont particulièrement rapides à réagir.

Lien : YouTube Signalement

Harcèlement sur Instagram

8452914

Le réseau social photo est aussi très utilisé par les jeunes. Instagram qui appartient à Facebook propose une page web dédiée sur laquelle vous pouvez déposer votre plainte. Sur les applications mobiles d’Instagram, vous pouvez le faire en cliquant sur les trois petits points présents dans les menus sous chaque image.

Lien : Instagram Signalement

Netecoute-Partenaire-RVB-1024x702

Voilà pour ces quelques liens utiles. En cas de cyberharcèlement, on peut aussi contacter le n° net Ecoute 0800 200 000, géré par l’association E-Enfance. Au-delà de l’écoute et du conseil, Net Ecoute peut vous aider concrètement au retrait d’images ou de propos blessants. Le site de l’association est également une mine d’informations utiles.

En cas de cyberharcèlement, quelques recommandations :

– Se couper des réseaux sociaux le temps que l’orage passe ;

– En parler à son entourage ou à des professionnels pour ne pas affronter seul cette situation ;

– Sauvegarder les contenus de cyberharcèlement (comme preuves) et demander le retrait des contenus de cyberharcèlement en se faisant accompagner par un avocat si nécessaire ;

– Faire très attention aux contenus qu’on publie en ligne car tout ce qu’on poste (texte, photos, vidéos) peut être utilisé contre nous en cas de cyberharcèlement

il est possible de retrouver les cyberharceleurs qui opèrent sous anonymat en France notamment grâce à leurs adresses IP ou autres techniques lorsqu’ils brouillent les pistes quant à leurs adresses IPs.

Les cyberharceleurs aiment dominer et manquent cruellement d’empathie.

atlantico.fr

* Astuce : Parce que bien souvent, tout se passe en Off

Facebook Chat Downloader, est une extension bien plus pratique qu’une capture d’écran, à ajouter à Google chrome. Elle permet de sauvegarder une quantité quasi-indéfinie de messages privés reçus sur Facebook (ou messenger). J’ai testé et ainsi téléchargé en quelques minutes, plus de 5000 messages privés sauvegardés sur mon ordinateur. Plus rien ne devient éphémère et tout peut se justifier, s’expliquer, se prouver. Les cyberharceleurs menteurs, n’auront plus le dernier mot.

Publicités

2 réflexions sur “Comment dénoncer le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux et s’en prémunir

  1. Parler de harcèlement ou d’intimidation, qu’il soit cyber ou pas, dés qu’une personne a un avis contraire au notre est un sophisme. Certaines personnes se sentent harcelées par tout et tout le monde, dont la biologie, la vie, l’univers, les hommes les arabes etc

    Si la maladie mentale et la tyrannie continuent de devenir des normes standard et acceptables, les souffrances humaines vont atteindre un stade sans précédent.

    La plupart des humains seront d’autant plus drogués à la connerie et aux psychotropes divers, le capitalisme prospérera d’autant plus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s