Genève : harcèlements sexistes lors de la fête de quartier « Pré en bulle »

Image: JULIEN GREGORIO

Image: JULIEN GREGORIO

#AgressionsSexuelles #PréEnBulle

Hier soir, deux femmes ont été harcelées lors de la fête de quartier #‎Préenbulle à Genève. Aucun service de sécurité n’était prévu par les organisateurs, lesquels, plutôt amusés à l’évocation des faits, ont montré d’un geste vague dans la foule, où se trouvait le commissariat le plus proche. Le harcèlement sexuel, le slutshaming, n’étant pas la priorité des organisateurs, plus intéressés par la vente de saucisses et la bonne ambiance, peu importe ce qu’il s’y passe. Ce n’est pas leur problème, faut pas gâcher la fête : 

« Ma fille s’est fait agresser par un homme bourré hier, qui l’a suivi pour la coincer. Réponse des gars de #‎Préenbulle : il n’y a pas de service de sécurité, va voir la police municipale, c’est par là (geste vague vers la foule). Du côté des mecs du stand pizza, pareil, haussement d’épaule – rien vu – et rires en coin. Ils s’en foutent. Rires. »

Sans titre

« On ne se sent pas VRAIMENT soutenue / donc attention pendant la fête. Le #‎slutshaming‬ et le #‎harcèlement ne sont pas leur priorité. Pourtant l’agresseur a commencé à nous emmerder devant eux. Devant leur stand, il venait me tripoter, et puis ensuite, il est parti suivre ma fille. »  

Moralité : Ne laissez pas vos enfants seul-e-s pendant cette fête qui devient une fête hype – et plus tellement de quartier. Elle était signalée par les gentes branchées sur Twitter hier .

« C’est un succès pour notre quartier »..

… mais les agressions, il va falloir en parler !! »

Oui, la parole doit se libérer mais à quelques jours de l’affaire Baupin, des propos de Juppé et des agissements de tant d’autres, les témoignages de victimes doivent être pris au sérieux, accompagnés, dénoncés et les auteurs, appréhendés.

N’en déplaise à l’association de quartier Pré en bulle, à sa pub et à ses recettes. N’en déplaise au responsable, Didier Arnoux, qui a tourné bien vite les talons après avoir murmuré un « désolé pour le malentendu »… Ne soyons pas complices de ce qu’il se passe dans nos fêtes ! 

 

Déjà l’an dernier, l’emiliE avait dénoncé un discours excluant et discriminant les femmes, pratiqué par les responsables de l’association Pré en bulle. Visiblement, sans rectifier le tir et prendre acte pour les festivités de cette année.

Il est demandé aux organisateurs et organisatrices pour l’année prochaine, de faire appel à des associations locales – comme la #Slutwalk Genève – d’animer un stand de sensibilisation, d’assurer un accueil empathique des éventuelles victimes et de mentionner explicitement sur les flyers par une communication adéquate, que le harcèlement n’est pas toléré !

Nous y porterons une attention particulière.

Fête des Grottes

Page Facebook

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s