Saint-Denis : la Maison des Femmes prend forme

Félicitation à toute l’équipe et au Docteur Ghada Hatem : la Maison des Femmes à côté de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, ouvrira ses portes au mois de juin ! 

Elle abritera le Planning familial et proposera des consultations pour les femmes victimes de violences.

Selon un audit interne,14% des 4.500 femmes qui accouchent chaque année à la maternité de l’hôpital Delafontaine sont excisées.

La Maison des Femmes encore en chantier - Fanny Bouvard

La Maison des Femmes encore en chantier – Fanny Bouvard

Ce mardi à Saint-Denis, la Maison des Femmes a été symboliquement inaugurée, juste à côté de l’hôpital Delafontaine. A partir du mois de juin, elle abritera le Planning familial et proposera des consultations pour les femmes victimes de violences.

Deux ans jour pour jour après la pose de la première pierre, la Maison des Femmes de Saint-Denis a été symboliquement inaugurée, ce mardi. Sans officiels, ni ruban tricolore. Les travaux ne sont pas tout à fait finis, mais le plus important est là pour le docteur Ghada Hatem, la gynécologue-obstétricienne et chef de la maternité de l’hôpital Delafontaine.

« D’ici mi-juin nous pourrons accueillir les femmes dans notre nouveau centre », explique-t-elle, fière du travail accompli. « Ça a été un combat d’en arriver là, convaincre les partenaires et trouver de l’argent ».

850.000 euros qu’elle a récolté auprès des collectivités et de fondations privées.

Venir en aide aux femmes excisées de Seine-Saint-Denis

Cette nouvelle structure accueillera le Planning familial et proposera des consultations pour les femmes victimes de violences.

« Entre ces murs, il n’y aura pas de tabou » Ghada Hatem

« Il y a en Seine-Saint-Denis beaucoup d’immigration et de fortes précarités. Ce sont des facteurs qui augmentent les difficultés que rencontrent les femmes, souligne la gynécologue. Quand je suis arrivée ici j’ai découvert que beaucoup de femmes sont excisées. »

14% des 4.500 femmes qui accouchent chaque année à la maternité de l’hôpital Delafontaine, selon un audit interne. Sexologues, chirurgiens et psychologues accompagneront donc ces femmes dans leur reconstruction au sein de la Maison des Femmes.

Une marraine engagée : la chanteuse Inna Modja

C’est la chanteuse et mannequin malienne Inna Modja qui a été choisie comme marraine de la structure. Elle-même victime d’excision, elle a fait de la lutte contre les mutilations son combat.

« De nombreuses femmes m’écrivent pour me parler de ce qu’elles ont vécu et je suis maintenant heureuse de pouvoir les diriger vers Ghada et la Maison des Femmes », Inna Modja.

1

francebleu.fr

Advertisements

2 réflexions sur “Saint-Denis : la Maison des Femmes prend forme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s