Bruxelles – Sexisme ordinaire à la manifestation Nationale

#LoiTravail #LoiPeeters #‎SexismeOrdinaire – On parle régulièrement des militants-es blessé-es par les forces de l’ordre (à juste titre), mais rarement des blessées d’agressions sexistes en manifs. Notamment lorsqu’il s’agit de son camp. On aime dénoncer les autres, mais jamais ses camarades, ses amis, ses potes..

Agressées par un « camarade », ça existe pourtant, mais est-ce moins grave que d’être agressée par un flic ? 

Les agressions sont à géométrie variable. Les femmes sont ignorées alors qu’elles subissent les pires violences, et ce, tous les mois de l’année. Les femmes sont en danger dans l’espace public, que ce soit en manifs, dans les transports en commun ou à d’autres moments lorsqu’elles traversent la ville. Les manifestations contre la #LoiTravail feraient-elles l’exception ou « ne faut-il pas en parler, pour ne pas casser le mouvement » ?.. #NuitDebout #LoiDuSilence

Dans la manifestation Nationale de lundi à Bruxelles, le bloc de Vie Féminine a été témoin de plusieurs comportements sexistes et de violences sexuelles inadmissibles. Voici à ce propos le coup de gueule de Pauline Legros, animatrice « Jeunes Femmes » de la Région de Charleroi Thuin. Ce témoignage a d’abord été publié sur sa page Facebook et ensuite repris par La Libre sur son site.

« Quand vous comprendrez que le patriarcat fait autant de dégâts que le capitalisme, quand vous respecterez les femmes, quand vous cesserez de les évincer de l’espace publicnous n’aurons plus peur et nous pourrons mener des luttes ENSEMBLE, vraiment et nous en serons toutes et tous d’autant plus forts ! »

5744768d35708ea2d5ce0628

Une opinion de Pauline Legros, repérée sur Facebook.

Aujourd’hui je reviens de la Manifestation nationale contre la loi Peeters de réforme du travail qui vise à rendre le temps de travail encore plus flexible. Cette flexibilité accrue sera encore plus contraignante pour les personnes qui travaillent à temps partiel, c’est-à-dire plus de 80% de femmes. Alors oui, la coupe est pleine…

En tant que citoyenne et en tant que femme je me sens donc concernée par cette mobilisation. Alors, malgré ma crainte des pétards qui explosent n’importe où et « parce que je veux former durant quelques heures une unité politique d’opposition citoyenne : des dizaines de milliers de personnes, tous ensembles, au-delà des clivages ethniques, sociaux, linguistiques et générationnelles » (Jonathan Dehoust), je décide de prendre le train armée de mes drapeaux et foulards de Vie Féminine pour crier haut et fort que les femmes aussi refusent cette loi qui nous affaiblira une fois de plus.

Des choses à revendiquer, il y en a, c’est bien pour ça que je suis là. Jusque-là tout va bien.

Une fois arrivée à Bruxelles, je rejoins mes collègues, l’animation bat sont plein, et en tant que groupe de femmes, on se fait rapidement « charrier »:

« Ah ah mais faut aussi faire la Vie Masculine »« On ne parle pas comme ça à un délégué syndical, on dit pardon camarade… ». Sans parler des coup de sifflets en stéréo dans les oreilles… C’est pénible mais on est habituées, puis « des choses à revendiquer, il y en a, c’est pour ça que je suis là ».

Plus loin ça continue, et on a droit à un mec qui fait mine de se masturber sur nous. Cette fois, je ressens comme un malaise qui s’installe mais « faut continuer, en tant que femmes on a vraiment des choses à dire, puis y a pire. »

Plus loin encore, une jeune femme nous rejoint en pleurs et en colère. Grâce à nos couleurs Vie Féminine, elle nous a repérées dans la foule. Elle a besoin de parler à des femmes, des féministes de ce qu’elle vient de vivre. Que s’est-il passé ? Un gars s’est permis de lui mettre la main aux fesses. Elle décide pour une fois de ne pas se laisser faire et de se dégager, mais il la retient violemment par le bras au point de lui démettre l’épaule.

Alors oui, la coupe est vraiment pleine!!!

Combien d’autres femmes ont vécu une situation similaire aujourd’hui ?
Combien d’autres femmes se sont dit: « Allez c’est pas si grave ? »
Combien ne sont pas venues à cause de ça ?

Avant de partir se faire examiner par un médecin, elle nous interpelle et nous demande ce qu’on peut faire face à ça. Cette femme nous a rappelé l’importance à ses yeux d’organiser des blocs de femmes dans les manifs pour être plus fortes ensemble alors oui, nous continuerons à former des blocs de femmes…

Nous sommes la moitié de l’humanité, et les femmes sont des travailleurs comme les autres !

Quand vous comprendrez que le patriarcat fait autant de dégâts que le capitalisme, quand vous respecterez les femmes, quand vous cesserez de les évincer de l’espace public, nous n’aurons plus peur et nous pourrons mener des luttes ENSEMBLE, vraiment et nous en serons toutes et tous d’autant plus forts!

Prenez vos responsabilités!

lalibre.be

Publicités

6 réflexions sur “Bruxelles – Sexisme ordinaire à la manifestation Nationale

  1. Les pays qui ne donnent pas égalité entre hommes et femmes sont les plus régressifs sur le plan économique. Normal : on perd la moitié d’une population que l’on colle aux rancards. Et cette moitié là manque bien évidemment. Une femme compétente à un poste important… et bien non, à la place on met un homme moins compétent. Vous répétez l’opération des milliers de fois comme en France et vous obtenez un pays qui rame sur le plan économique sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Regardez le Canada prospère, le nombre de femmes qui siègent au Parlement à Ottawa et vous comprenez tout. : pays riche, plein d’énergie… J’y ai donné des cours (université du Québec) et dès le premier jour j’ai remarqué à quel point les étudiantes n’avaient aucun complexe, rien à prouver et pas besoin de se battre tout le temps pour avoir une place ou la parole.
    L’Allemagne, la Suède, la Norvège … autant de pays plus riches sur le plan économique et plus équilibrés sur l’égalité homme/femme.
    Le sexisme et le machisme se payent en fait très très cher…

    J'aime

  2. Les agressions contre les femmes ont toujours existé depuis que le monde est monde mais, la chose devient de plus visible et les agresseurs ne s’en cachent pas. Ils le disent. Ils s’en vantent.
    Une de mes amies qui participent régulièrement à ces manifestations , m’a raconté avoir été pénétrée au moment où il y avait du monde autour de quelqu’un qui semblait être un meneur de foule.Elle n’osait ni crier ni repousser son agresseur puisqu’il s’était tellement bien pris que ma copine s’est sentie immobilisée et a laissé faire. Elle ressentit la chaleur au contact du mec qui l’étreignait discrètement et , beaucoup plus quand son matériel se frotta à elle avant de s’enfoncer comme un doigt qu’on enfonce dans du beurre.
    Chacun trouva son compte puisque les 2 versèrent abondamment leur nectar. Il est vrai que ma copine a un corps qui ferait réveiller un cadavre et de plus , elle ne portait rien sous sa chemisette et rien sous sa très courte jupe.
    Je ne sais quoi dire après cette chaude séance avec un inconnu , ni comment qualifier cet acte qui est très fréquent .
    Est-ce un viol ? est-ce une agression ?
    Comment qualifier cela ?

    J'aime

  3. J’ai beaucoup de manifs à mon actif, je n’ai jamais été témoin de telles choses. Ou c’est spécifique à Bruxelles ou alors on régresse de façon inquiétante !
    Il y a en effet eu une agression sexuelle à proximité de Nuit Debout mais (sauf élément nouveau) elle a été le fait d’un individu qui n’avait aucun rapport avec le rassemblement.
    Pour ce qui est des hommes virés de la manif à Montréal, c’est un peu comme si on virait des manifs antiracistes ou anti-impérialistes les gens qui ont le teint ou les cheveux trop clairs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s