“Les survivants”, un nouveau mouvement de jeunes anti-avortement bien flippant

En France, en 2016, des jeunes de 20 ans manifestent encore contre l’avortement. Ils se sont baptisés « les survivants » et disent se battre pour « les 1 sur 5 », en référence au nombre d’avortements et de naissances chaque année dans le pays.

Officiellement, les survivants” ne sont affiliés à aucun parti politique ni à aucune mouvance idéologique, mais étonnement, beaucoup viennent de la droite conservatrice, de la Manif pour tous et de l’extrême droite. Leur service d’ordre est issu du groupuscule d’extrême droite royaliste Action française. Flippant ! 

Complément : Les grosses intox du mouvement anti-IVG des «Survivants»

Capture d'écran du reportage du “Petit Journal”.

Capture d’écran du reportage du “Petit Journal”.

Samedi 4 juin, près du centre Pompidou à Paris, un nouveau mouvement de jeunes contre l’avortement a manifesté pour la première fois. Ils ont une vingtaine d’années et se surnomment “les survivants”, car, explique le journaliste du Petit Journal qui leur consacre ce reportage, “ils considèrent qu’avec 220 000 avortements par an en France, tous les enfants qui naissent auraient pu être avortés et [que ceux qui sont nés] sont des rescapés de l’avortement”. Tout simplement.

Pour ce mouvement créé “spontanément avec des jeunes autour d’un café”, “un embryon est un enfant” selon leur porte-parole, Émile Duport.On a tous été des embryons avant d’être un enfant et certains de nos frères ont été des embryons et parce qu’ils avaient pas de projet parental, eh ben ils ont pas été acceptés, continue-t-il. Au journaliste du Petit Journal qui lui demande ce qu’ils disent aux femmes qui tombent enceinte sans le vouloir et qui souhaitent avorter, il répond à côté: Vouloir ou pas vouloir un enfant, c’est plus compliqué que ça. Ça se voit que tu n’es pas une femme non plus.

Le mouvement estime également qu’il existe un syndrome du survivant. L’une des manifestantes tente d’expliquer -avec une grande difficulté quand même- l’idée : Ça concerne celui qui va avoir un frère ou une soeur qu’il n’aura jamais connu et qui va passer sa vie à se demander pourquoi est-ce que moi je suis là et pourquoi mon petit frère ou ma petite soeur, on ne lui a pas laissé le choix d’exister.” 

Officiellement, “les survivants” ne sont affiliés à aucun parti politique ni à aucune mouvance idéologique mais, explique le journaliste du Petit Journal, beaucoup viennent de la droite conservatrice, de la manif pour tous mais aussi de lextrême droite dure; leur service d’ordre vient d’ailleurs du groupuscule d’extrême droite royaliste Action française. Flippant. 

cheekmagazine.fr

Publicités

3 réflexions sur ““Les survivants”, un nouveau mouvement de jeunes anti-avortement bien flippant

  1. On espère que les psychologues prendront également en charge leur traumatisme pour tous les frères et sœurs qu’ils n’ont pas eu toutes les fois que leurs parents ont utilisé un moyen de contraception, ou tous les jours où ils n’ont pas baisé.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s