Euro 2016 – La Ville de Paris lance une campagne contre la prostitution

#JeSuis Ni foot, Ni prostitution.

L’Euro 2016 rassemble des millions de spectateurs et de supporters. Il n’y a pas de grandes manifestations sportives – toutes à forte dominante masculine – sans commerce du sexe et sans organisation d’un marché aux femmes. Cette année, le championnat d’Europe se déroule dans un pays qui a rejoint il y a deux mois, les nations pionnières de l’égalité femmes-hommes en votant une loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel

« Le prix d’une passe n’est pas celui que tu crois »

Le Nid, avec la participation de la Mairie de Paris et du Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, lance ce 9 juin une campagne en direction des acheteurs ou potentiels acheteurs de sexe.

Le but : mettre en responsabilité les hommes qui, en achetant du sexe, permettent à un système d’exploitation et de violence d’exister, de prospérer et de s’étendre.

« Le prix d’une passe n’est donc pas seulement de quelques dizaines d’euros… » 

Profitons-en pour faire changer les regards sur l’achat d’actes sexuels et la prostitution. Une campagne salutaire.

Les visuels, réalisés en partenariat avec l'association Le Mouvement du Nid, présentent trois portraits de femmes prostituées et seront notamment diffusés sous la forme de 1200 affiches. | Capture écran compte Twitter Hélène Bidard

Les visuels, réalisés en partenariat avec l’association Le Mouvement du Nid, présentent trois portraits de femmes prostituées et seront notamment diffusés sous la forme de 1200 affiches. | Capture écran compte Twitter Hélène Bidard

La Ville de Paris lance vendredi pour le début de l’Euro et pendant toute la compétition plusieurs initiatives visant à sensibiliser les supporters sur la prostitution.

« Avec le message, « Le prix d’une passe n’est pas celui que tu crois », nous avons voulu mettre fin à la banalisation des conséquences de la prostitution et responsabiliser ceux qui achètent du sexe », a souligné Hélène Bidard, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes, citée dans un communiqué de la Ville publié jeudi 9 juin.

Depuis l’adoption en avril d’une loi pénalisant les clients de prostituées, l’achat d’actes sexuels est désormais sanctionné en France par une contravention de 1 500 euros (jusqu’à 3 500 euros en cas de récidive).

Sans titre

L’élue du groupe communiste, partenaire de la campagne, l’affirme :

« Il n’y aura pas de tourisme sexuel à Paris, nous le refusons absolument. »

120 000 cartes postales composée de trois affiches et d’un clip vidéo, réalisé par l’association « Zéromacho », cette campagne sera diffusée tout au long de la compétition, dans la Fan Zone et aux abords des stades, afin de sensibiliser les supporters au sujet du tourisme sexuel lors des grands événements sportifs, a indiqué la Ville.

Traduit en anglais, le spot intitulé « Les hommes disent NON à la prostitution » sera diffusé dans la Fan Zone du Champs-de-Mars avant chaque retransmission de match et sur les réseaux sociaux.

Les visuels, réalisés en partenariat avec l’association Le Mouvement du Nid, présentent trois portraits de femmes prostituées et seront diffusés sous la forme de 1200 affiches et 120 000 cartes postales, en français et en anglais.

« Rappel à la loi » « Les cartes postales vont être distribuées dans les syndicats d’initiative et les hôtels, avec un rappel à la loi », a indiqué devant la presse Hélène Bidard.

Le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a déclaré vouloir décliner cette campagne à l’échelle nationale, a précisé la Ville.

ouest-france.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s