Afrique du Sud : la « bourse des vierges » jugée illégale

Encore heureux ! 

Comment apprendre aux jeunes filles à être de dociles épouses ? En leur imposant la « virginité » comme critère de sélection à l’entrée de l’université pour obtenir une bourse.

En mars dernier, la mairesse d’Uthukela avait accordé une bourse à 16 étudiantes pour les encourager à « rester pures » et à ne pas avoir de rapports sexuels, au motif qu’elles devaient « se concentrer sur leurs études ». Il était précisé que la bourse « leur serait retirée si elles avaient perdu leur virginité ». 

Des jeunes filles devraient dire adieu à toute vie affective, à la découverte de leur corps, à leur sexualité jusqu’au mariage ?  C’est en tout cas ce que veut nous faire croire toute société phallocentrée et dans ce cas précis, une femme de pouvoir au service du patriarcat. 

Mais elle devra revoir sa copie. La commission gouvernementale sud-africaine a estimé que les bourses universitaires accordées aux jeunes femmes « vierges » sont anticonstitutionnelles : 

« Attribuer une bourse en fonction de la virginité des étudiantes est profondément discriminatoire. Cela va à l’encontre des dispositions constitutionnelles sur la dignité, l’égalité et la discrimination ».

Satisfaire nos désirs sexuels ne nuit pas à notre cerveau. 

afrique-du-sud-des-bourses-universitaires-reservees-aux-jeunes-filles-vierges-410560

Les bourses universitaires accordées aux jeunes femmes qui restent vierges sont anticonstitutionnelles, a estimé vendredi une commission gouvernementale sud-africaine quelques mois après l’introduction de ce programme qui avait suscité l’indignation des féministes.

La municipalité d’Uthukela dans la province du KwaZulu-Natal (nord-est) avait accordé à 16 étudiantes des bourses universitaires à condition qu’elles soient vierges et qu’elles le restent le temps de leurs études.

En mars, la mairesse de la municipalité, Dudu Mazibuko, avait expliqué à l’AFP que cette mesure était destinée à lutter contre le sida et les grossesses précoces chez les adolescentes.

Mais une enquête conduite par la commission pour l’égalité des genres, dont les membres sont nommés par le gouvernement, a conclu que cette bourse était illégale.

« Attribuer une bourse en fonction de la virginité des étudiantes est profondément discriminatoire », a estimé la commission. « Cela va à l’encontre des dispositions constitutionnelles sur la dignité, l’égalité et la discrimination », a-t-elle ajouté, donnant 60 jours à la municipalité pour répondre à sa recommandation de clore le programme.

L’une des conditions pour obtenir la « Bourse des vierges » est de subir, pendant les vacances, des tests de virginité effectués par des femmes plus âgées. Le montant de la bourse varie, mais peut atteindre plusieurs milliers de dollars par an.

jeuneafrique.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s