Les femmes d’Aubervilliers s’emparent des terrasses

16 novembre 1999 : deux femmes, soutenues par les Chiennes de Garde, sont interdites d’accès à la brasserie parisienne, le Fouquet’s, car non accompagnées. Elles résistent et obtiennent gain de cause.

19 juin 2016 : les femmes d’Aubervilliers s’emparent à leur tour des terrasses de café. 

« Nous on recherche la mixité, on ne cherche à remplacer personne. On veut que les hommes soient là, et qu’on soit là aussi. » 

« On veut que les femmes qui n’ont pas l’habitude d’aller dans les cafés nous voient nombreuses à 19h, pour qu’elles se disent, déjà, qu’à cette heure-là, on n’est pas obligées de faire certaines tâches, on peut aussi prendre du plaisir et se reposer au même titre que les hommes. » 

Bravo, reconquérir l’espace public c’est indispensable ! 

Aubervilliers : le collectif Place aux femmes fête ses 5 ans - Delphine Evenou

Aubervilliers : le collectif Place aux femmes fête ses 5 ans – Delphine Evenou

A Aubervilliers, le collectif « Place aux femmes » s’organise pour favoriser la mixité dans l’espace public. La cible de ce groupe : les terrasses de cafés. En cinq ans, le collectif a réussi à obtenir la création d’une « Places des Femmes » dans le centre-ville et la labellisation de huit cafés.

C’est Monique, une professeur d’allemand à la retraite, qui a la première décidé d’agir, un jour de 2011, alors qu’elle veut s’asseoir à la terrasse d’un café et se rend compte qu’il y a « une étendue d’hommes », mais pas une femme. Agacée de se sentir intruse, elle en parle à ses amies. Toutes font le même constat, et un soir, regroupent leurs forces. Elles se présentent à une dizaine à la terrasse d’un café et investissent quelques tables.

« Nous on recherche la mixité, on ne cherche à remplacer personne. On veut que les hommes soient là, et qu’on soit là aussi »

De cet épisode est né le collectif « Place aux femmes », qui comptent désormais 180 « sympathisantes ». Elles se retrouvent tous les quinze jours, le mardi à partir de 19h, choisissent un café. Les patrons ont fini par se prêter au jeu, car huit établissements d’Aubervilliers portent sur leur vitrine le logo « Place aux femmes », qui témoigne de leur engagement pour accueillir avec bienveillance les femmes, et garantir qu’elles ont leur place à leur comptoir ou sur leur terrasse.

Au-delà de la réappropriation de l’espace public, il y a aussi la question de la place des femmes dans la société.

« On veut que les femmes qui n’ont pas l’habitude d’aller dans les cafés nous voient nombreuses à 19h, pour qu’elles se disent, déjà, qu’à cette heure-là, on n’est pas obligées de faire certaines tâches, on peut aussi prendre du plaisir et se reposer au même titre que les hommes »

En 2015, le collectif « Place aux Femmes » a par ailleurs obtenu la création d’une « Place des Femmes » dans le centre-ville d’Aubervilliers.

1

francebleu.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s