Des drones pour larguer des pilules abortives en Irlande du Nord

13445750_1051848728233746_7425604654599170041_n

Absence d’égalité des droits des femmes en Europe.

Il existe encore en 2016, des pays en Europe qui interdisent l’IVG, obligeant les femmes à tenter des avortements clandestins ou à s’expatrier pour pratiquer cet acte médical.

L’Irlande du Nord comme l’Irlande du Sud, connaissent un bras de fer sur le droit à recourir à l’avortement qui est toujours interdit et passible de prison… à perpétuité! La législation nord-irlandaise – et irlandaise – n’autorise actuellement l’avortement que dans un seul cas : si la vie de la mère est en danger. Le viol, l’inceste ou la malformation du foetus ne sont pas des raisons légales d’avorter. Ce sont des crimes passibles de la prison à vie. 

Les obscurantistes catholiques imposent encore leur morale en considérant que la mère et le l’embryon ont les mêmes droits.

En Irlande, c’est un texte de 1861 qui est appliqué, interdisant le recours à l’avortement

« Nous sommes gouvernés par une loi de 1861 (…) Nous pensons qu’il est grand temps que la loi évolue. Des milliers de femmes doivent aller avorter à l’étranger chaque année »

Pour dénoncer l’interdiction à recourir à l’avortement, des associations féministes ont largué par drone des pilules abortives mardi 21 juin. Une vidéo montrant l’atterrissage du drone a été diffusée sur la page Facebook du mouvement Labour Alternative, qui participait à l’opération.

Début avril, une Nord-Irlandaise de 21 ans avait été condamnée à trois mois de prison avec sursis pour avoir avorté. Une autre risque l’emprisonnement à vie pour s’être procuré des médicaments sur Internet, afin d’aider sa fille à mettre fin à une grossesse non désirée.

En juin 2015, un drone envoyé par des féministes et transportant des pilules abortives avait atterri en Pologne dans le cadre d’une opération similaire pour promouvoir le droit à l’avortement des femmes polonaises.

En 2008, 47 000 femmes sont mortes dans le monde à la suite d’un avortement pratiqué dans de mauvaises conditions. 50 000 avortements clandestins sont pratiqués en Europe chaque année.

Il est plus que temps que ce droit soit restitué à TOUTES les femmes !

 

Par solidarité avec leur voisines du Nord qui ont été victimes de poursuites très récemment pour avortement clandestin, des féministes irlandaises du Sud vont livrer par drone des pilules abortives au dessus de la frontière.

C’est un geste symbolique pour dénoncer l’interdiction de l’avortement en Irlande du Sud, mais aussi du Nord, qui fait pourtant parti du Royaume-Uni où il est légalisé.

LA CRIMINALISATION DE L’AVORTEMENT EN IRLANDE

Dans la République d’Irlande, la loi qui date de 1861, punit l’avortement d’une peine pouvant aller jusqu’à la prison à vie…

Si le texte n’est bien sûr plus appliqué à la lettre et que son interprétation a été «libéralisée», des condamnation récentes en Irlande du Nord comme celle d’une femme de 21 ans à trois mois de prison avec sursis pour avoir acheté sur Internet des drogues en vue de provoquer une fausse couche, ont montré une certaine volonté de la part des autorités à criminaliser l’avortement.

Des organisations féministes pro avortement comme Alliance For Choice, Rosa, Labour Alternative and Women on Waves se sont réunies pour des opérations conjointes qui livrent par drone des pilules abortives dans les pays d’Europe où l’avortement est interdit (la Pologne, l’Irlande et Malte).

En juin 2015, elles ont organisé leur première opération « drone pro-avortement » en Pologne. Comme le drone pèse moins de 5 kg, et qu’il ne répond pas à un but commercial et reste à portée de vue de celui qui le pilote, il ne contrevient à aucune loi.
L’appareil était passé au-dessus du fleuve Oder qui délimite la frontière entre l’Allemagne et la Pologne, et ses colis avaient été reçus par des militants locaux.

Interrogée sur leur nouvelle opération qui va avoir lieu en Irlande du Nord, dont elle est une des coordinatrices, Rita Harrold de Rosa a déclaré : 

l’action est un acte de solidarité de femmes au sud, où l’avortement est criminalisé, avec les femmes au nord, où l’avortement est également criminalisé et qui ont été malheureusement et récemment victimes d’un certain nombre de poursuites (d’accusations).

Et d’ajouter concernant son déroulement :

« Nous enverrons le drone sur la frontière et apporterons les pilules dans l’Irlande du Nord pour montrer aux femmes qu’elles sont toujours disponibles pour elles. »

Le drone ne peut transporter de médicaments que pour deux ou trois femmes. Mais les associations féministes veulent surtout sensibiliser à l’absence d’égalité des droits des femmes en Europe.

Le vol commencera à Omeath dans Co Louth et atterrira près de l’Eau Étroite à Co En bas.

L’AVORTEMENT CLANDESTIN TUE ENCORE BEAUCOUP…

L’Institut Guttmacher, une ONG qui défend le droit à la contraception et à l’avortement, a calculé que, en 2008, 47 000 femmes étaient mortes dans le monde à la suite d’un avortement pratiqué dans de mauvaises conditions. Le journal britannique The Independent affirme que 50 000 avortements clandestins sont pratiqués en Europe chaque année.

marieclaire.fr

13497578_1051745994910686_2850214761366558488_o

13433206_1051744634910822_553077944099795625_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s