Ton nom est écrit à l’encre rouge : RIP Ajda Nahai

Je n’irai probablement jamais à Manbij, ni ailleurs en Syrie mais je ne suis pas près d’oublier ce nom. Je ne peux qu’imaginer cette ville avec une image mentale sans doute fausse. Une cité d’Orient, écrasée par le soleil et la guerre que livrent les sanguinaires Bachar el-Assad et l’État islamique depuis tant d’années. Si je ne vais pas oublier Manbij, c’est parce que ces jours-ci, elle a soudain pris un visage, celui de Ajda Nahai, combattante des Unités de protection du peuple (YPG), morte au combat.

Ajda Nahai, 18 ans, combattante et symbole pour la liberté et de la dignité des femmes contre l’esclavage sexuel, est tombée contre Daesh à Manbij où près de 2000 terroristes sont toujours encerclés par les forces kurdes.

On a peut-être un peu honte devant le visage souriant de Ajda Nahai, honte parce qu’elle nous renvoie à quelque chose qui nous a définitivement dépassé : l’héroïsme.

Ajda Nahai s’est battue pour sauver le droit de nous regarder, nous, en souriant, avec ses yeux sombres et profonds. Sans que rien, ni un voile ni même sa mort, ne vienne s’interposer entre elle et nous, à Manbij ou ailleurs.

RIP #JeSuisAjdaNahai

Condoléances à sa famille.

13466233_1264050936968598_5521279692571987863_n

Sources photos : Kurdistanews, l’actualité du Kurdistan 

Le temps de rédiger cet article, j’apprenais qu’une autre combattante, Sevda Caglas, originaire de Sivas (Turquie), est tombée au combat face à Daesh à Manbij. Elle combattait aux côtés des forces kurdes au sein du MLKP (Parti communiste marxiste-léniniste).

13501563_1264547243585634_829825241867661883_n

RIP Sevda, et à toutes mes sœurs tombées au combat. 

29/06 – La combattante Eylem Atas est tombée au combat face aux terroristes de Daesh à Manbij. 

13557911_1267119019995123_4574391719167236965_n
Née en Turquie, elle avait rejoint les Forces Unies de la Liberté (BOG) en février pour défendre le Kurdistan syrien (Rojava). Elle a activement participé à la libération du barrage de Tishrin. RIP.

Publicités

2 réflexions sur “Ton nom est écrit à l’encre rouge : RIP Ajda Nahai

  1. Je trouve hallucinant que les menaces de mort à peine voilées d’Erdogan n’aient pas entraîné de mesures de rétorsion.
    http://www.metronews.fr/info/reconnaissance-du-genocide-armenien-11-elus-allemands-d-origine-turque-menaces-de-mort/mpfl!P2Fat9H8tM8M/
    Le génocide arménien a été reconnu implicitement par le chef des loups gris (MHP), le colonel Türkes : « Si les Kurdes veulent leur autonomie, qu’ils demandent de nos nouvelles aux Arméniens ! ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s