L’Iran dépose des accusations contre l’anthropologue Homa Hoodfar

L’anthropologue canado-iranienne Homa Hoodfar, qui a travaillé sur le rôle public des femmes en Iran et qui a publié plusieurs ouvrages sur la question de la sexualité dans les pays musulmans, est détenue depuis le 6 juin 2016 à la prison d’Evin. Elle est accusée d’avoir « coopéré avec un État étranger contre la République islamique d’Iran et de se mêler de féminisme », sans qu’on ne connaisse précisément les charges retenues contre elle.

Née en Iran, la chercheuse – qui a aussi la nationalité irlandaise – vit au Canada depuis 30 ans. Sans importance pour les mollahs qui ne reconnaissent pas la double nationalité mais emprisonnent à tour de bras celles et ceux qu’ils soupçonnent être des opposants-es au régime. 

Une pétition : The Government of President Rouhani: We call on you to secure the release of Homa Hoodfar

Homa Hoodfar PHOTO : AMANDA GHAHREMANI

Homa Hoodfar PHOTO : AMANDA GHAHREMANI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s