80 otages libérés des griffes de Boko Haram

Nous oublions bien vite les femmes et leurs enfants qui sont persécutées. Kidnappées, violées, torturées, mariées de force et parfois même, kamikazes. Ces fanatiques disent que les femmes et les enfants sont des esclaves qui leur appartiennent. Ces barbares font la loi et rien ni personne ne peut de les arrêter…

Ah si.., quand même une bonne nouvelle ! 38 femmes et 42 enfants ont été libérés des griffes du groupe islamiste Boko Haram lors d’une opération de l’armée nigériane. Par ailleurs, 42 éléments de Boko Haram ont été tués lors de l’assaut ainsi que 3 autres menant à la piste de ces femmes et ces enfants.

A l’heure où tous les regards sont tournés vers l’Etat islamique (Daesh – EI), dans la crainte que des attentats terroristes se reproduisent de nouveau en France ou ailleurs en Europe, il serait aussi pas mal de ne pas oublier les autres groupes islamistes qui perpétuent des violences de masses, des tueries, des attentats.. contre d’autres populations, ethnies et genres.. hors de nos frontières. 

Car seuls les drapeaux changent de couleurs, pas les larmes. 

#‎BringBackOurGirls – Plus de deux ans après l’enlèvement des 276 lycéennes par Boko Haram, l’horreur se poursuit pour 219 d’entre elles toujours détenues par le groupe islamiste Boko Haram au Nigéria. Ne les oublions pas.

1024x576_339219

Une opération de l’armée nigériane a permis de libérer 80 otages, dont 38 femmes et 42 enfants, qui étaient retenus par la secte islamique Boko Haram. Un membre du groupe interpellé lors de l’opération aurait fait des “déclarations intéressantes” selon un responsable de l’armée.

Satisfecit de l’armée nigériane dans le cadre de son opération “Tiger Claw” pour combattre la secte islamiste Boko Haram. Mardi, elle a annoncé le sauvetage de 80 otages, dont 38 femmes et 42 enfants qui étaient depuis détenus dans les mailles du groupe islamiste.

Le rapport de l’armée affirme par ailleurs que 42 éléments de la secte ont été tués lors de cette opération.

Les victimes ont été conduites dans un centre militaire où elles ont reçu de l’argent, de la nourriture et des vêtements.

Toujours selon ce rapport, quatre éléments de Boko Haram ont tenté de tendre une embuscade à des soldats nigérians, ce jeudi. Trois islamistes ont été abattus, tandis que le seul survivant a été capturé par l’armée qui a pu recueillir de lui, de précieuses informations. “Il est bon de savoir qu’il a fait des révélations très utiles et révélatrices”, conclut le communiqué.

L’opération “Tiger Claw” fait partie d’une vaste campagne dénommée “Laafiya Doole” initiée par les autorités nigérianes pour sa lutte antiterrorisme. C’est notamment dans le cadre de cette campagne qu’une des filles enlevées par Boko Haram dans un lycée de Chibok en 2014, a été secourue en mai dernier. Dans le même temps, 97 autres personnes avaient été libérées.

Cn33wK4XEAAKcCf

Source : fr.africanews.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s