Colère après le rejet de la demande de liberté conditionnelle de Jacqueline Sauvage

C’est confirmé, #‎JacquelineSauvage‬ restera en prison

Déjà hier, la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté avait émis un « avis défavorable » à sa libération

Ce vendredi 12 août, le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun a rejeté la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent. Partiellement gciée par François Hollande, cela n’aura servi à rien !

La raison du refus de libération, évoquée par Eric Morain, avocat au barreau de Paris, rend Jacqueline Sauvage coupable de l’enfer qu’elle a vécu pendant 47 ans :

« l’importante médiatisation de son affaire rend difficile une authentique démarque de réflexion pour Mme Sauvage, qui est encouragée à se cantonner dans un positionnement exclusif de victime, sans remettre en question son fonctionnement psychique personnel et sans s’interroger sur sa responsabilité dans le fonctionnement pathologique de son couple. » 

Ce qui signifie que, trop encouragée et soutenue après son passage à l’acte, Jacqueline Sauvage n’a pas pris la mesure de sa responsabilité dans le « fonctionnement pathologique de son couple », alors qu’elle est battue par son mari qui viole ses filles !

Voilà comment sont traitées les femmes victimes de violences conjugales par la #JusticePatriarcale

Verdict odieux, Colère !! 

Le parquet, qui avait pris des réquisitions favorables à sa remise en liberté, va faire appel, tout comme Jacqueline Sauvage qui l’a annoncé a ses avocates cet après midi :

«Je vais tenir. On va continuer à se battre !»

Continuons à nous mobiliser pour que Jacqueline Sauvage soit libre ! Parce qu’il ne peut en être autrement. Rassemblons nos forces.

Grâce totale pour Jacqueline Sauvage !

Merci de signer et partager cette nouvelle pétition créée suite à l’onde de choc infligée une nouvelle fois à Jacqueline Sauvage et sa famille par la justice des hommes.

Pensées, courage et libération !

jacqueline-sauvage-953508_w1020h450c1cx765cy430

La décision a provoqué dans un premier temps la surprise, puis la déception, pour ne pas dire la colère. Alors qu’elle avait été partiellement graciée en janvier dernier par François Hollande qui lui avait accordé une « gracieuse de sa peine d’emprisonnement de 2 ans et 4 mois ainsi que de l’ensemble de la période de sûreté qu’il lui reste à accomplir« , lui permettant ainsi de présenter avec bon espoir une demande de libération conditionnelle, le tribunal d’application des de Melun vient de rejeter la requête de Jacqueline Sauvage. Condamnée à 10 ans de réclusion pour avoir tué en 2012 son mari dont elle a subi les coups et les viols pendant près de 50 ans, tout comme ses filles et son fils, elle restera donc en prison jusqu’à la fin de sa peine.

Devenue symbole des violences conjugales, cette femme de 68 ans avait bénéficié d’un soutien sans précédent provenant de toute la France et même de personnalités politiques. Une pétition sommant le Président de la gracier avait réuni plus de 400 000 signatures et le parquet lui-même s’était prononcé en faveur d’une liberté conditionnelle avec mise en plus d’un système de bracelet électronique. Mais le juge, se basant sur l’avis consultatif défavorable de la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, en a décidé autrement.

Dégoût et rage

La procureure de Melun, Béatrice Angelelli, après avoir annoncé la décision du tribunal a fait savoir que le parquet ferait appel, une nouvelle lueur d’espoir pour Jacqueline Sauvage et tous ceux derrière elle. En attendant, ces derniers ont fait part de leur indignation dans les médias et notamment sur les réseaux sociaux où anonymes, associations, collectifs de défense des droits de la Femme et personnalités n’ont pas mâché leurs mots. Les avocates de la défense se sont dites « choquées«  et ont jugé « incompréhensible«  cette décision et la comédienne Eva Darlan, qui appartient au comité de soutien de Jacqueline Sauvage, a dénoncé une injustice. « C’est absolument monstrueux« , a-t-elle lâché au micro de France Info.

2 3 4 5

L’une des motivations derrière cette décision du tribunal, dévoilée sur Twitter par Eric Morain, avocat au barreau de Paris, a particulièrement fait bondir les internautes car elle rend coupable la sexagénaire de l’enfer qu’elle a vécu pendant des décennies. Il y est en effet écrit que « l’importante médiatisation de son affaire rend difficile une authentique démarque de réflexion pour Mme Sauvage, qui est encouragée à se cantonner dans un positionnement exclusif de victime, sans remettre en question son fonctionnement psychique personnel et sans s’interroger sur sa responsabilité dans le fonctionnement pathologique de son couple.« 

1

Karine Plassard, à l’origine de la première pétition en soutien à Jacqueline Sauvage, a de son côté fait savoir qu’une autre serait lancée sur la plate-forme change.org pour accompagner son appel.

Source : aufeminin.com

Ecrire à Jacqueline Sauvage

Via le groupe Facebook : Soutien A Jacqueline Sauvage 

« Je vous donne l’adresse de Jacqueline, une petite carte postale, une petite bafouille, un peu de soleil, des mots qui rassurent, qui disent que nous sommes toutes là pour elle et ce, jusqu’au bout et surtout évitez de dénigrer les juges ou autre…. cela pourrait lui porter préjudice merci les copinettes. »

Mme Jacqueline Sauvage
N°écrou 6774
CP SUD FRANCILIEN
LE PLESSIS PICARD
REAU
77558 MOISSY CRAMAYEL

Advertisements

3 réflexions sur “Colère après le rejet de la demande de liberté conditionnelle de Jacqueline Sauvage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s