Syrie : des femmes brûlent leur burqa après la libération de Manbij des griffes de Daesh

Après la libération de la ville de Manbij le 12 août par l’alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes, de nombreux habitants ont laissé éclater leur joie en brûlant leur burqa ou en rasant leur barbe, symboles de l’oppression imposée par Daesh.  

Ils avaient été forcés de vivre sous le califat auto proclamé de l’Etat islamique. La libération de Manbij a donc été accompagnée de scènes émouvantes.

Entre les sourires des enfants et des vieillards, des femmes ont livré aux flammes la burqa qu’elle avaient été obligées de porter, alors que des hommes se taillaient symboliquement la barbe. 

Un homme se coupe la barbe avec des ciseaux © Reuters

Un homme se coupe la barbe avec des ciseaux © Reuters

D’autre part, différents instruments de torture ont été retrouvés, laissant présager du sort cruel réservé aux habitants qui refusaient de se soumettre aux lois de Daesh.

 

Syrie: Manbij libérée de l’EI, les otages relâchés

Une femme embrasse une combattante des FDS après avoir été évacuée de la ville de Manbij le 12 août. REUTERS

Une femme embrasse une combattante des FDS après avoir été évacuée de la ville de Manbij le 12 août. REUTERS

L’Etat islamique avait emmené comme «boucliers humains» plusieurs centaines d’habitants de Manbij alors qu’il en était chassé. Ils ont été libérés rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Plusieurs centaines de civils que les jihadistes de l’Etat islamique (EI) avaient emmené comme «boucliers humains» en se retirant de leur ancien fief de Manbij, dans le nord de la Syrie, ont été libérés, rapporte samedi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Une source des Forces démocratiques syriennes (FDS), dont les combattants ont chassé les jihadistes de la ville, a pour sa part affirmé à l’AFP qu’une «partie des civils a pu s’échapper sur la route menant à Jarablos (fief de l’EI au nord de Manbij), d’autres ont été relâchés», sans pouvoir confirmer si tous avaient été libérés.

Les FDS ont par ailleurs confirmé le contrôle complet de la ville, contrôlée par l’EI depuis le début de l’année 2014. Manbij est un carrefour important entre la Turquie et Raqqa, la capitale de l’EI. Les FDS avaient entamé le siège de la ville il y a près de deux mois. Le siège a coûté la vie à plus de 1 700 civils selon l’OSDH. Toujours selon la même source, près de 230 combattants arabos-kurdes ont été tués contre un millier de combattants de l’EI.

901380-civilians-react-after-they-were-evacuated-by-the-syria-democratic-forces-sdf-fighters-from-an-islami

Des scènes de joie ont été observées dans la ville, comme ces femmes qui brûlent leur burqa, imposée par l’EI.

© Reuters

Libération de Manbij des griffes de Daesh © Reuters

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s