Italie – « Les hommes, assez de sexisme, nous sommes en 2016 ! »

#Sexisme à l’égard des femmes politiques.

En Italie, la ministre Maria Elena Boschi, en charge de la réforme constitutionnelle, s’est fait clasher sur sa cellulite. Une attaque qui vise la femme et non son travail.

« Les hommes, assez de sexisme, nous sommes en 2016 ! »

C’est la présidente de la Chambre des députés en Italie qui lance cette phrase dans la presse italienne, après la parution de ce dessin mercredi 10 août, à la une du journal Il Fatto Quotidiano, montrant Maria Elena Boschi pour illustrer le débat sur la réforme constitutionnelle dans le pays.

Sur le dessin, on voit la ministre jambes croisées, en robe légère, accompagnée d’un jeu de mots sur « l’état de ses cuisses ». Ce n’est pas la première agression du genre envers la ministre, puisque ce journal avait ironisé un mois plus tôt sur sa cellulite..

image

L’auteur du dessin, Riccardo Mannelli, répond dans les colonnes de La Reppublicca que « La satire n’a pas de limite », soutenu par d’autres journalistes, ajoutant que le dessinateur a fait son travail et qu’il a aussi déjà visé des hommes politiques.. mais reste à savoir, sur quels critères ?!

D’autres propos sexistes sont également apparus dans la presse italienne cette semaine, amplifiant l’indignation suscitée par le dessin. Un groupe de quotidiens a commenté la défaite de l’équipe féminine de tir à l’arc aux JO, en qualifiant les sportives de « trio des grassouillettes ». Des excuses ont été présentées. Le directeur du cahier sportif a été renvoyé.

D’après des sources issues de quotidiens italiens, Twitter et franceculture.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s